La vente de la Cour de Joe Ouakam affole la toile

«Le laboratoire AGIT ART, espace de création de récréation de médiation pour la définition des productions positives humaines, dont le lieu principal se trouve à la rue JULES FERRY de DAKAR communément appelé ESPACE DE JOE OUAKAM est menacé de destruction par les nouveaux magnats du béton au Sénégal», informe Abdou BA du Laboratoire AGIT ART. «Cet endroit qui a vu naitre oh combien de projets artistiques dont la biennale de DAKAR, idée qui avait germée lors des rencontres des compagnons des premiers jours dans un projet nommé MECEN ART89, nous étions au siècle dernier. Devenu un passage obligé des amateurs d’arts, des collectionneurs et autres instituts de formation ou de recherche en art dans le monde depuis 1973, cet endroit disais-je risque de mourir de sa plus affreuse mort si nous n’intervenons pas maintenant», poursuit ce dernier. L’appel ainsi lancé ce jeudi, aux « amis et compagnons » pour «se mobiliser et agir pour la préservation de ce lieu », il faut dire que la publication ne laisse pas insensible et affole la toile. «J'adhère fermement à ce projet et prêt pour porter le plaidoyer devant qui de droit. Joe mérite plus que cet espace, il est présent dans tous les combats culturels, il a soutenu, aidé beaucoup de jeunes talents qui font le bonheur culturel du Sénégal. Sauver sa cour devient une mission pour ceux qui croient en la culture. Cet homme est une fierté pour le pays. Mobilisons-nous pour lui rendre ce qu'il mérite », réagit Assane Ndoye. Gilles Eric Foadey adhère aussi au combat.



La vente de la Cour de Joe Ouakam affole la toile

CE QUE JE PENSE DE CE QUE TU PENSESLe laboratoire AGIT ART, espace de création de récréation de méditation de mé...

Posté par Sauvons la cour de Joe sur jeudi 12 novembre 2015


Jeudi 12 Novembre 2015 - 13:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter