La vérité sur l'inculpation et l'emprisonnement de Thierno Ousmane SY

L’arrestation de Thierno Ousmane Sy a donné cours à beaucoup de versions et de chiffres sur le dossier de la vente de la troisième licence de téléphonie. Le face à face entre l’ancien conseiller spécial du chef de l’Etat chargé des TIC, le procureur et le doyen des juges a permis d’en avoir le cœur net sur les détails de cette affaire.



La vérité sur l'inculpation et l'emprisonnement de Thierno Ousmane SY
En effet, le fils de l’ancien ministre de la Justice, Gardes des sceaux a été inculpé et placé sous mandat de dépôt. Les charges visées sont “détournement de deniers publics portant sur 10,9 milliards de francs CFA, corruption passive sur 3,5 milliards de francs CFA et association de malfaiteurs“. Ces chiffres tranchent d’avec ceux donnés largement par la presse qui parle de 3,5 milliards entre autres.

Le quotidien Libération s’est voulu plus précis en faisant savoir que «les autorités judiciaires, assistées des USA et de l’Angleterre ont établi que des commissions d’un montant de 25 milliards de Fcfa ont été versés dans le cadre de l’affaire Sudatel à travers un réseau occulte, ce qui n’a rien à voir avec les deux chèques payés officiellement pour la cession de la troisième licence de téléphonie».

Thierno Ousmane Sy n’est pas le seul dans le viseur de la Justice Sénégalaise. En effet, elle a lancé un mandat d’arrêt international contre Kéba Keindé et aurait même pris contact avec les autorités judiciaires de Dubaï pour le rapatriement de cet homme d’affaire sénégalais. Autre fait marquant, c’est qu’aussi bien le doyen des juges que le procureur, ils ont évité de citer le nom de Karim Wade. Ils ont simplement visé tout en poursuivant les investigations pour mettre un nom et un visage à cet inconnu.

Jean Louis DJIBA

Jeudi 28 Février 2013 - 11:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter