"La vie d'un combattant va avec des pièges, des combines et de la haine", Me El Hadji Diouf

C'est la réponse de Me El Hadji suite à sa suspension à six (6) mois dont trois (3) ferme. Le tonitruant avocat paie ses sorties contre les magistrats des Chambres Africaines Extraordinaires (CAE).



"Je reste un homme libre et heureux, prêt à mourir pour la défense de la vérité, de la dignité de l'homme et des intérêts de mes hommes. Ce sont des avocats qui m'ont jugé en l'absence de toute plainte de magistrats. mes propres confrères m'ont jugé, je les laisse avec leur conscience", réplique la robe noire qui est loin d'en avoir fini. "je tiens à rassurer mes parents, proches, alliés et clients, rien ne peut m'ébranler. Je suis un combattant, je combattrai toute ma vie, la vie de combattant va avec des pièges, des combines et de la haine.


Je resterai un homme de devoir, un défenseur acharné des droits de l'homme, rien ne pourra me faire dévier de mon chemin. je resterai debout", tonne Me El Hadji qui à la question de savoir s'il compte déposer un recours pour l'annulation de sa suspension, campe dans "le populaire": "J'attends la notification de la mesure. J'apprécierai après la conduite à tenir...".
 


Samedi 18 Avril 2015 - 10:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter