Lady Gaga gagne son procès... et veut la peau de la plaignante !

C'était le tube du printemps 2011 : le Judas de Lady Gaga, extrait de l'album Born This Way, s'est écoulé à près d'un million d'exemplaires rien qu'aux États-Unis, plus du double à l'international.



Lady Gaga gagne son procès... et veut la peau de la plaignante !
Pourtant, derrière ce hit se tenait un procès à enjeu. Une chanteuse répondant au nom de Rebecca Fancescatti accusait Lady Gaga d'avoir plagié son titre Juda  de 1999. Elle a ainsi déposé plainte en août 2011 auprès de la cour fédérale des États-Unis. Outre des extraits audio, pour appuyer sa théorie, l'accusatrice souligne que son ancien bassiste, Brian Gaynor, a travaillé sur près de 17 titres de Lady Gaga dont certains ont composé l'album Born This Way

La justice américaine a rendu son verdict et Lady Gaga a obtenu gain de cause, la cour fédérale ne reconnaissant pas le plagiat. Cependant, l'affaire ne s'arrête pas là. Lady Gaga réclame désormais 1,4 million de dollars à la plaignante au titre des frais de justice engagés, et notamment les honoraires de ses avocats. Le site américain TMZ révèle en effet que la superstar de la chanson a rempli les documents nécessaires pour faire valoir ses droits. Lady Gaga indique dans sa déposition qu'elle a passé trois ans à tenter de maintenir sa bonne réputation, salie par cette affaire. 

C'est donc délestée de cette affaire, regonflée à bloc, que Lady Gaga peut poursuivre son ArtRave: The Artpop Ball , sa tournée mondiale, qu'elle présente à travers l'Europe cet automne, mais aussi la promotion de son surprenant album Cheek to Cheek , fruit de sa rencontre avec le crooner Tony Bennett. Dans les bacs depuis le 22 septembre, l'opus jazzy est porté par les premiers extraits I Can't Give You Anything But Love et Anything Goes

Purepeople.com

Lundi 29 Septembre 2014 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter