LdC : le Real crucifie l’Atlético et file en demi-finale !

Le Real Madrid se qualifie dans la douleur pour les demi-finales de la Ligue des Champions aux dépens de l'Atlético Madrid (1-0). Longtemps dominateurs, les Madrilènes s'en sont remis à un but de Chicharito marqué dans les derniers instants.



Madrid se mettait aux couleurs européennes ce soir. Après le 0-0 à l’aller au Vicente Calderon, le Real Madrid accueillait son voisin de l’Atlético au Bernabéu. Dominateurs il y a une semaine, les Merengues se sont heurtés à un grand Jan Oblak. Pour ce match retour, Carlo Ancelotti devait composer avec quelques absents, et non des moindres. Benzema, Bale et Modric sont blessés alors que Marcelo était suspendu. Le coach italien présentait donc un 4-4-2. Varane et Pepe étaient associés dans l’axe obligeant Sergio Ramos à monter d’un cran aux côtés de Kroos. Coentrao occupait le poste de latéral gauche, Ronaldo et Chicharito évoluaient sur le front de l’attaque. À l’inverse, Diego Simeone pouvait se targuer d’avoir un effectif au complet. Griezmann, en pleine réussite actuellement, était aligné en pointe avec Mandzukic. L’ambiance s’annonçait électrique entre deux équipes qui se connaissent par cœur. Elles s’affrontaient d’ailleurs pour la 8e fois de la saison. C’est donc en toute logique que les 22 acteurs entamaient un long round d’observation. Le Real prenait possession du cuir, mais se livrait avec beaucoup de précautions, de peur d’encaisser un but qui lui serait fortement préjudiciable.

 

Les coéquipiers de Ronaldo se contentaient de faire tourner le ballon. L’absence de Modric se faisait ressentir, car le jeu madrilène manquait cruellement de vitesse face au mur colchonero. La passivité d’Isco, Chicharito et même de CR7 renforçait la tactique adoptée par l’Atlético. En position de force après le score du match aller, les hommes de Simeone décidaient d’évoluer très bas sur le terrain afin de réduire la verticalité des transmissions. Les tentatives se comptaient alors sur les doigts d’une main. Chicharito manquait deux fois le cadre (11e et 12e) tout comme Ronaldo (13e). Il fallait attendre la demi-heure de jeu pour voir le Real mettre un peu plus de pression. La tête de Chicharito passait de peu à côté (31e) alors qu’Oblak se détendait parfaitement sur un coup franc de Ronaldo (32e). Simple échauffement pour le portier slovène qui remportait un duel décisif face au Portugais (44e). Héroïque lors du premier round, il permettait aux siens de garder leur cage inviolée. Car à l’Atlético, on se contentait de bien défendre. Seul Jesus Gamez s’illustrait dans le premier acte, avec une frappe cadrée (29e).


 

Voyant son équipe en difficulté, El Cholo Simeone remplaçait le jeune Saul Niguez (20 ans) par l’expérimenté Gabi (31 ans), promesse d’un duel âpre en deuxième mi-temps. Mais c’est bien le Real qui a le contrôle du jeu. Sur une merveille de passe d’Isco, Chicharito, seul face à Oblak, croisait trop sa frappe (49e), alors que le public du Bernabéu fêtait déjà le but. Ce sont ensuite Raphaël Varane (59e) et Sergio Ramos (62e) qui cadraient deux coups de tête trop peu puissants pour inquiéter le gardien. La danger venait des côtés alors Simeone renforçait son axe. Griezmann, trop esseulé devant, était sacrifié pour faire de la place à Raul Garcia (65e). C’est alors qu’Arda commettait l’irréparable. Le Turc, déjà averti en première période, laissait sa semelle traîner sur Ramos. Deuxième jaune et expulsion (75e), l’Atlético, déjà en difficulté, terminait à dix. Et si Oblak sauvait encore les Colchoneros sur un un contre un face à Chicharito (80e), il ne pouvait rien sur ce somptueux mouvement entre James et Ronaldo, ponctué par le bout du pied de Chicharito (1-0, 88e). En difficulté depuis le début de saison, le Mexicain valide une pénible qualification du Real Madrid pour les demi-finales de la Ligue des Champions. La Casa Blanca retrouvera le Bayern, le Barça ou la Juventus, qui s’est qualifiée aux dépens de Monaco.


Footmercato

Mercredi 22 Avril 2015 - 22:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter