«Le 18 janvier à 00h, Jammeh ne sera plus considéré comme Président de la Gambie » (Mankeur Ndiaye)

Devant les menaces du président de la République de Gambie, le Sénégal tient à réaffirmer sa fermeté. En effet, ce jeudi, lors du vote du budget du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, Mankeur Ndiaye a déclaré qu’Adama Barrow sera installé le 19ier Janvier à la tête de la Gambie quoi qu’il advienne.



«Le 18 janvier à 00h, Jammeh ne sera plus considéré comme Président de la Gambie » (Mankeur Ndiaye)
«Le président de la République opte pour une solution négociée sur la crise gambienne et toutes les institutions internationales ont adopté la même posture à savoir une transition pacifique en Gambie afin que le Président élu, Adama Barrow puisse  être investi le 19 janvier prochain », a répondu Mankeur Ndiaye aux députés qui s’inquiétaient des conséquences de l’entêtement de Yaya Jammeh à rester à la tête de la Gambie malgré sa défaite.

Dans son désir de lever toute équivoque, le chef de la diplomatie sénégalaise martèle : «nous estimons qu’à partir du 18 janvier à minuit, le Président Yaya Jammeh ne sera plus reconnu comme président de la Gambie».

Rappelant la haute considération que porte le régime de Macky Sall à la Gambie, M. Ndiaye se souvient que face aux menaces proférées à l’encontre du Sénégal par le «Roi de Kanilaï, son homologue sénégalais n’a jamais répliqué. Et d’ailleurs, soutient-il, «le président de la République s’est rendu d’abord en premier en Gambie à la suite de son élection».

Ousmane Demba Kane

Vendredi 30 Décembre 2016 - 10:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter