«Le 4 mai, toutes les parties concernées par les mêmes documents pourront s’exprimer…», Abdoul Mbaye

Le dossier renvoyé au 4 mai prochain pour plaidoiries, Abdoul Mbaye fera face à son ex-épouse, Aminata Diack. Suite à une plainte de l'ancien Premier ministre, une citation directe a été envoyée à cette dernière. Un dossier, deux affaires.



«Le 4 mai, toutes les parties concernées par les mêmes documents pourront s’exprimer…», Abdoul Mbaye
Rappelant les faits pour lesquels il est poursuivi, «faux, usage de faux et tentative d’escroquerie sur (son) ex-épouse», le premier Premier ministre du président Macky Sall avant l’avènement d’Aminata Touré à la Primature, ne manque pas de préciser : «Nous étions prêts à plaider mais j’ai dû me résoudre à porter plainte contre mon-ex-épouse, cette plainte traîne depuis le 11 janvier. Ce n’est étonnant puisque c’est une affaire biaisée depuis le début même si Monsieur le Procureur a déclaré devant la presse que les deux (2) affaires seraient traitées, les deux (2) plaintes, la mienne ne l’est toujours pas. Donc, mes avocats ont décidé de recourir à une citation directe et les deux (2) affaires seront jugées le 4 mai. On espère qu’en ce moment-là, toutes les parties concernées par les mêmes documents pourront s’exprimer et le Tribunal pourra prendre une décision éclairée et juste».

A plus de 60 ans, Abdoul Mbaye indique que «c’est la première fois qu’ (il se) retrouve dans une salle d’audience, à la barre d’un tribunal».

«J’avais terminé ma vie professionnelle, entamé une belle retraite et voilà qu’un mois après mon entrée en politique, je suis attrait devant les Tribunaux. C’est la rançon à payer, je savais que les coups allaient venir, ils viennent sur cette forme. Depuis ce début d’année, c’est la deuxième fois que je me présente. Je commence d’ailleurs à y trouver mes repères. Il y aura sans doute une troisième fois et j’espère qu’en ce moment-là, les choses seront terminées», lance-t-il. 


Jeudi 20 Avril 2017 - 15:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter