Le Bénin veut devenir l'ambassadeur de la lutte pour le reboisement

Au moins un arbre pour un Béninois, c'est l'objectif visé par le gouvernement à travers le projet « Dix millions d'âmes, dix millions d'arbres ». Le président Boni Yayi, qui participe personnellement à l'opération, était ce dimanche 14 juillet sur les plages de Cotonou pour la mise en terre de quelque 2000 plants de cocotiers. Le Bénin compte jouer un rôle d'ambassadeur dans le cadre du respect des accords de Kyoto sur le réchauffement climatique.



Dans les rues de Cotonou, les «zémidjans» (taxis-motos) sont en partie responsables de la pollution. RobNS/ Wikimedia commons
Dans les rues de Cotonou, les «zémidjans» (taxis-motos) sont en partie responsables de la pollution. RobNS/ Wikimedia commons
En jogging et casquette blanche, le président Boni Yayi s’active. A sa suite, ministres, autorités locales, députés, hommes en uniformes, tous se soumettent au même exercice. En ligne de mire, l’échéance 2015 et les objectifs du millénaire pour le développement.
« C’est un engagement que nous avons pris, explique le président. Nous sommes liés par cette convention des Nations unies sur le reboisement. Nous sommes tenus de défendre l’esprit et la forme de l’accord de Kyoto. Et je crois que le Bénin est prêt à jouer le rôle d’ambassadeur. À travers ce grand projet "Dix millions d'âmes, dix millions d'arbres", nous voulons un Bénin vert. Tout ceci contribue à la prospérité. Donc nous y accordons une importance capitale. »
Pour le succès de l’opération, toutes les couches sociales sont impliquées, et notamment les conducteurs de motos-taxis, les « zémidjans ». « Les "zémidjans" contribuent à la pollution parce que, reconnaissons-le, il y a 120 000 conducteurs de motos-taxis dans la ville de Cotonou, concède Bonaventure Ahichémin, le secrétaire général du Mouvement des zémidjans pour un Bénin émergent (Mozebe). Mais si nous avons assez d’arbres dans la ville de Cotonou, cela peut jouer un grand rôle dans la lutte contre la pollution. »
Depuis le lancement de l’opération, plusieurs communes ont déjà pris le relais.
Source: RFI


Lundi 15 Juillet 2013 - 12:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter