Le CNRA se modernise et développe son assise sur les contenus médiatiques



Le CNRA se modernise et développe son assise sur les contenus médiatiques
Au Sénégal où le paysage médiatique est riche désormais d'une quinzaine de télévisions, quelque 200 radios et autres types de médias ce qui accentue l'exposition de la population à des contenus de touts genres. Avec l'acquisition de technologie de dernière génération, le Conseil national de Régulation de l'Audiovisuel (CNRA) pourra veiller d'avantage sur les médias. Les médias s'imposent de plus en plus comme un quatrième pouvoir et les autorités sont très souvent impuissantes face à leur influence sur l'opinion. Face aux mutations importantes comme la démocratisation des médias et de la convergence technologique, le CNRA a entrepris de moderniser son outil de monitoring et sa démarche.
 

La nouvelle acquisition du CNRA est le système « HACA Média Solutions HMS », qui est une solution technique de dernière génération à large spectre, dédiée au monitoring des programmes audiovisuels. Il comprend trois modules : le module « HMS Acquisition » qui permet l'acquisition des signaux, la numérisation et l'archivage des programmes radiophoniques et télévisuels 24h/24 et 7j/7 ou en différé. Il a l'avantage de disposer d'un moteur de recherche par le nom du média, la date et l'heure de diffusion. Donc, plus besoin d'aller auprès des structures pour exiger une copie des enregistrements. A partir de travail, les agents peuvent avoir accès aux différents programmes et archives.

 
Pour Babacar Touré, Président du CNRA, marque cette étape comme « une manière de plus de valoriser le génie et l'adosser au principe de responsabilité... Cette nouvelle pratique permet d'accompagner la démocratie et la justice sociale ». En effet, le système mesure la représentation et le temps de présence de tous les acteurs : politiques de quelque parti qu'ils soient, hommes et femmes en parité, jeune et senior dans une société où l'information et la connaissance ignorent les monopoles, urbains et ruraux dans leur égal droit à l'information.
 

Le système va permettre d'asseoir une plus grande pluralité dans les contenus médiatiques. Le module « HMS Pluralisme » qui permet de comptabiliser les temps de parole et temps d'antenne, notamment en périodes électorales. Le système permet le monitoring de 24 télévisions et 36 radios. La portée du système est extensible et le CNRA compte acquérir une solution qui lui permettra le suivi des médias sur l'intégralité du territoire du Sénégal. L'archivage peut aller jusqu'à 1 an et demi pour la radio, et pour la télévision, c'est 1 moi mais peut être élargit à 3 mois.
 

Ce nouveau système de monitoring des programmes audiovisuels réceptionné par le CNRA est développé par officiellement Haute Autorité des Médias du Maroc (HACA). Selon Babacar Touré, Président du CNRA, « l'expertise Marocain est-ce qu'il y a de meilleur. Il est adapté à nos besoins et nos réalités ». Jamal Eddine NAJI, Directeur général de la Haute Autorité des Médias du Maroc (HACA) venu superviser la phase finale de l'installation, pour l'implication des acteurs des médias. « Ceux qui ont réussi dans ce domaine, sont ceux qui mise sur l'autorégulation et la co-régulation », pense M. NAJI.
 

Mame Ndiack Wane, Conseiller du Président du CNRA, chargé de l'Appui et de la Planification, responsable du projet, y voit une « étape de professionnalisation du métier de régulateur et une brique supplémentaire dans la construction de la régulation ». L'installation a été aussi un prétexte pour la formation des techniciens sénégalais par les experts marocains, dans le cadre du partenariat entre le CNRA et la HACA. Le CNRA et la HACA sont tous deux membres du Réseau francophone des Régulateurs des médias, REFRAM.


Ibrahima Badiane

Mercredi 30 Avril 2014 - 11:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter