Le Chili en finale de "sa" Copa America

Le Chili a obtenu son billet pour la finale de "sa" Copa America 2015, face au Pérou, en le battant 2 à 1 cette nuit, à Santiago.



Le Chili en finale de "sa" Copa America
Particulièrement convaincante depuis le début de la compétition, au point de s’imposer presque plus que l’Argentine dans un rôle de favori, la Roja a connu sa première sortie réellement difficile face au Pérou en demi-finales (2-1). Ce que reconnaissait d’ailleurs volontiers son sélectionneur, Jorge Sampaoli : «C'était un match difficile, on a manqué de précision, de finesse même quand on était dans le dernier tiers. Le Pérou nous a fait mal avec ses contres, ils ont des joueurs de grande qualité. Je crois qu'il y avait aussi beaucoup de fébrilité, d'anxiété au sein de mon équipe. Depuis le début du tournoi, ce match est celui où on a eu le plus de mal à mettre en place notre organisation habituelle. La distribution du ballon a été loin d'être parfaite

Mais à l’arrivée, et c’était bien là l’essentiel pour Arturo Vidal et consort, le Chili peut continuer de rêver à son premier sacre en Copa America. Privé de son défenseur central Gonzalo Jara, suspendu jusqu'à la fin de la compétition, le Chili entame la rencontre tambour battant. Sur un ballon en profondeur d'Albornoz, Vargas est repris au dernier moment (3e). A l'image d'une grande partie des rencontres de cette Copa America, l'ambiance est électrique comme en témoigne l'altercation entre Zambrano et Vidal.

La première grosse occasion est à mettre à l'actif des Péruviens : sur un centre de Guerrero, Farfan place sa tête sur le poteau de Bravo (8e). De plus en plus pressant, le Pérou se montre une nouvelle fois dangereux à la 17e minute par l'intermédiaire de son capitaine Lobaton. Sa frappe lourde, déviée au départ, termine sa course dans le petit filet du portier chilien.

Trois minutes plus tard, Zambrano, déjà averti en début de rencontre, reçoit un carton rouge direct pour un excès d'engagement. Premier sur le ballon, le défenseur central laisse traîner ses crampons dans le dos d'Aranguiz. Entreprenant et dominateur, le Pérou se retrouve à dix dès la 20e minute.

En supériorité numérique, le Chili retrouve des couleurs et Valdivia manque de peu l'ouverture du score sur une frappe enroulée (28e). C'est finalement Vargas qui parvient à trouver le chemin des filets juste avant la pause (42e). L'attaquant de Naples, prêté à QPR cette saison, pousse le ballon au fond suite à un centre-tir de Sanchez sur le poteau. Au terme d'une première période de très haute intensité, le pays organisateur mène et semble avoir fait le plus dur pour atteindre la finale de sa Copa America.

Vargas double la mise dès l'entame de la seconde période en reprenant un petit ballon piqué de la part de Pizarro. Malheureusement pour lui et sa sélection, son but est refusé pour un hors-jeu inexistant. Cette erreur d'arbitrage coûte cher aux Chiliens.

A l'heure de jeu, le Pérou égalise sur un contre d'école. Pressé par Carrillo, Medel détourne le centre d'Advincula dans ses propres filets et relance, involontairement, le suspense dans cette demi-finale. Loin de paniquer, les joueurs de la Roja reprennent l'avantage dans la foulée sur une frappe magnifique de Vargas (64e). L'attaquant chilien s'offre une quatrième réalisation dans cette Copa America et prend la tête du classement des buteurs.

Dans le dernier quart d'heure, le Chili tente de se mettre à l'abri mais ni Sanchez (79e), ni Vidal (80e) ne trouvent le cadre. Ces ratés resteront sans conséquence pour les hommes de Jorge Sampaoli qui retrouvent la finale de cette compétition continentale dix-neuf ans après leur dernière participation.

Il ne reste plus à l'équipe de Jorge Sampaoli qu'un match à remporter, samedi contre l'Argentine ou le Paraguay qui s'affrontent dans l'autre demie-finale, pour rentrer dans l'histoire après quatre finales perdues depuis la création de l'épreuve en 1916.


Mardi 30 Juin 2015 - 09:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter