Le DG de la BCEAO sur l’affaire Thione Seck: «Laisser la justice mener ses activités »



Le DG de la BCEAO sur l’affaire Thione Seck: «Laisser la justice mener ses activités »
Les menaces des avocats du lead vocal du groupe « Raam Daan » n’y feront rien. La Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) campe sur sa position de se constituer partie civile dans l’affaire Thione Seck. A ce propos, sert le Directeur national de la BCEAO, il s’agit pour l’heure de « laisser la Justice mener ses activités ». Concernant les fausses pièces de 500 F CFA, Mamadou Camara rassure que «la situation est sous contrôle et qu’il n’y aucune attaque contre cette monnaie ».


«Le démarrage des activités du bureau des formations sur le crédit agréé en rapport avec le recueil des consentements, est lié à l’aboutissement du processus de recueil des consentements des clients. C’est la démarche qui a été adoptée et validée, il importe pour les informations fournies sur le crédit que le client donne son accord », poursuit le Directeur de préciser sur la Rfm que "le système bancaire est suffisamment armé et d’ailleurs la banque centrale va aussi assurer l’approvisionnement suffisant et satisfaisant et dans les meilleures conditions de la population en billets et monnaies. Il n’y a pas de problèmes de pénurie ou d’insuffisance". 


Mercredi 24 Juin 2015 - 18:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter