Le Doyen des Juges accélère la cadence sur la mort suspecte de l'élève sapeur-pompier Cherif Ndao

L'enquête suit son cours dans l'affaire du meurtre présumé du Sapeur-pompier Chérif Ndao. Le Doyen des Juges d'Instruction a prévu d'entendre les parents de la partie civile la semaine prochaine. Mais en attendant, Mahawa Sémou Diouf reçoit un à un les sept soldats du feu inculpés, à un rythme accéléré.



Malgré son congé, Mahawa Sémou Diouf accélère son instruction concernant le dossier Cherif Ndao, qui a perdu la vie à l'occasion d'une séance de manœuvre lors de sa formation à Thiès. Selon des sources fiables, le doyen des juges d'instruction a programmé l'audition de la partie civile, notamment les parents de Chérif Ndao. Le magistrat instructeur, a prévu de les entendre la semaine prochaine. Mais pour l'heure, le Doyen des Juges d'Instruction (DJI) écoute les inculpés.

Selon le journal « L'As », le jeudi dernier, Mahawa Sémou Diouf avait convoqué deux inculpés dont l'adjudant Chérif Ndir pour son audition. Mais finalement ce dernier a eu un comportement bizarre. Du coup, le DJI a décidé pour son cas de renvoyer son audition à une date ultérieure. Le mardi dernier, également le DJI a convoqué et entendu le soldat du feu El Hadji Mamadou Ndour. Ce dernier a nié sa responsabilité dans cette affaire. Face à Mahawa Sémou Diouf, El Hadji Mamadou Ndour a soutenu qu'il n'était pas sur les lieux au moment des manœuvres.

En décembre dernier, Chérif Ndao, en formation à Thiès, rendait l'âme suite à des manœuvres. La hiérarchie avait pensé qu'il s'agissait d'une mort naturelle. Mais les conclusions de son médecin traitant à l'hôpital Principal qui a fait état d'une mort violente, qui avait suscité l'ire de ses parents qui ont déposé une plainte. Une autopsie sera faite par la suite, qui contredit totalement le médecin. En effet, le deuxième certificat de genre de mort a conclu à une mort naturelle. Suffisant pour intriguer le Procureur qui a demandé une information judiciaire.

C'est ainsi que 7 Sapeurs-pompiers en l'occurrence, Onacis Bacouch, Ndji Bassang, Baye Thiaw, Jean Baptiste Sagna, El Hadji Mamadou Ndour, Pape Lat Diop et Cheikh Ndir seront inculpés et placés sous mandat de dépôt, pour


Mercredi 24 Septembre 2014 - 12:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter