Le FPDR sonne la mobilisation pour ce 4 février

Le Front Patriotique pour la Défense de la République (FPDR) dénonce avec la dernière énergie, les violations flagrantes des droits des partis politiques de l'opposition au Sénégal et des citoyens en général. Le régime de Macky SALL érige en règle l'interdiction systématique des manifestations de l'opposition depuis près de trois années maintenant. Le sit in du FPDR organisé le samedi 31 janvier 2015 a été dispersé par les forces de police qui ont exercé sur les manifestants une violence rare digne de la plus horrible barbarie imaginable.

L'honorable député, Mamadou DIOP Decroix, le Ministre Farba SENGHOR, Ousmane FAYE, SG PSDR, Dr Toussaint MANGA, SG de l'UJTL, Amadou DAFF, Gallo TALL, Bocar NIANG, Amina SAKHO, Serigne Dame DIENG, Nar FALL, et d'autres sont gardés pour les uns depuis 48 heures et pour les autres 72 heures de façon illégale. Le régime de Macky Sall a décider de bafouer les droits et libertés fondamentaux des sénégalais alors protégés par la constitution sénégalaise. Certains parmi eux et particulièrement le député Mamadou DIOP Decroix est gardé dans des conditions dégradantes et indigne pour un parlementaire et chef de parti au Sénégal coordonnateur du FPDR. C'est inacceptable!

Macky SALL et son Ministre de l'intérieur, membre actif de l'APR tentent de mater et d'humilier à la face du monde nos frères et camarades engagés résolument dans le combat pour la restauration des acquis démocratiques obtenus après de âpres luttes. C'est pourquoi nous en appelons à la vigilance du peuple sénégalais et surtout des organisations de défense des droits de l'homme pour qu'ensemble nous puissions dire HALTE aux dérives de ce régime dictatorial et à ses multiples tentatives de musellement de tout citoyen imbu des libertés individuelles et collectives et des valeurs de démocratie.

Le FPDR exige la libération sans délais de ces otages politiques qui ont su, dans la dignité et la détermination, défendu le respect des droits garantis par la constitution, malgré l'utilisation abusive et politique des forces de police à leur encontre. Dans la soirée d'hier samedi, ils ont été éparpillé entre le commissariat central et les commissariats de Plateau, de la Médina, de Rebeuss et du Port de Dakar comme de petits délinquants par ce régime "hors la loi". Le FPDR appelle les sénégalais et les sénégalaises épris de liberté et de justice à participer massivement à la manifestation du mercredi 04 février prochain à la place de l'Obélisque à partir de 15 heures.

Vive le Sénégal!
Vive la démocratie!





Lundi 2 Février 2015 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter