Le FSJ exige la libération de Barthélémy Dias avant toute collaboration avec Macky

L’affaire Dias de vient de plus en plus une patate chaude pour le nouveau régime. Va-t-on vers une relation heurtée entre le Ps et le Président Macky Sall ? En tout cas, si l’on suit la logique des membres du FJS, cette hypothèse est envisageable, car les socialistes exigent la libération de Barthélémy Diass, avant toute forme de collaboration avec le nouveau régime.



Le FSJ exige la libération de Barthélémy Dias avant toute collaboration avec Macky
Barthélémy Diass est certes en détention depuis des mois, mais il peut compter sur ses camarades socialistes pour se tirer d’affaire.  Ces derniers regroupés autour du « Forum des jeunes socialitstes » (FSJ), en conférence de presse ce vendredi, ont averti le président de la République, Macky Sall. « Notre collaboration avec Macky Sall est suspendue à la libération de notre leader Barthélémy Diass, nous ne pouvons plus le soutenir au moment où notre patron croupit en prison alors qu’il n’a rien fait », selon Abdoulaye Diao et ses camarades.

Pour eux, « le Sg des jeunesses socialistes n’a rien fait, c’est Abdoulaye Wade qui voulait le liquider en envoyant chez lui une bande de voyous, il a riposté par légitime défense ».Toutefois, ils promettent de saisir le ministre de la Justice, car selon eux « si Macky Sall a gagné la présidentielle c’est en partie grâce au maire de Sicap-Mermoz-Sacré-Cœur ».

Dans la même optique, M. Diao a invité les ministres socialistes à porter le combat. Diao, très fataliste, a laissé entendre « tôt au tard la justice se fera même si c’est dans l’au-delà ». Pour l’heure, le jeune maire socialiste est toujours tenu et enfermé à la maison d’arrêt et de correction de Rebeuss pour meurtre.


Samedi 12 Mai 2012 - 11:39




1.Posté par Samba Alassane Thiam le 12/05/2012 14:32
Le Parti Socialiste du Sénégal, qui a beaucoup à faire pour maîtriser ses statistiques électorales et organiser la ronde des générations, ne doit pas se distraire. S'attaquer au président de la République pour obtenir la libération de notre ami Barthélémy Dias, c'est manquer de sagesse et de bon sens.

La libération du maire socialiste Barthélémy Dias ne dépend pas du président de la République. Le combat est judiciaire. Et nous invitons le grand-frère Ousmane Tanor Dieng à régler très rapidement ses jeunes protégés.

Le président de la République s'en tient à ses engagements électoraux et restera dans la direction indiquée par le Peuple Sénégalais qui exige la disponibilité des fonds et la satisfaction de la demande sociale. Rien de plus!

Samba Alassane Thiam
Coordonnateur APR
Cape Town, Afrique du Sud

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter