Le Forum civil demande l'extension de la déclaration du patrimoine à d'autres autorités



Le Forum civil approuve la loi portant sur la déclaration du patrimoine, estimant qu’elle doit être étendue à d’autres autorités, même si elles ne gèrent pas des deniers publics.

Au cours d’une rencontre d’échange et de partage d’information avec les populations de Touba, le Forum civil a magnifié, dimanche, l’acte posé vendredi dernier par l'Assemblée nationale.

Selon Birahim Seck, membre du conseil d’administration du Forum civil, le nombre d'autorités concernées par la déclaration du patrimoine est insuffisant.

''On a ciblé les ministres, le président de l’Assemblée nationale, les questeurs, les administrateurs de crédit qui gèrent un budget de plus d’un milliard de FCFA mais ce ne sont pas les seules niches de gestion des deniers publics'', a déclaré M. Seck.

Il a invité à étendre de plus en plus la déclaration de patrimoine à d’autres autorités, même si elles ne gèrent pas de deniers publics
et qui sont impliquées dans des dossiers à milliards de FCFA.

Pèle-mêle, il a cité ''le procureur général qui , selon lui, exerce des activités dont les contentieux tournent autour de plusieurs milliards de FCFA, les inspecteurs généraux d’Etat qui effectuent des contrôles dans des dossiers à milliards de FCFA, les inspecteurs des impôts et d’autres qui échappent à la loi portant sur la déclaration du patrimoine''.

S’expliquant sur le but de sa tournée dans le Baol, M. Seck a indiqué que le Forum civil était venu pour recueillir les problèmes qui intéressent les populations de la localité.

L’état civil, la sécurité, l’emploi des jeunes, les diabétiques, les daaras (écoles coraniques), ont été au centre des préoccupations des populations.

Le Forum civil s’est ainsi engagé à tenir prochainement à Touba des séances de formation sur la corruption, le détournement de deniers publics et la certification citoyenne.



Lundi 24 Mars 2014 - 09:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter