Le Japon élève ses dépenses militaires

Le Japon annonce ce mardi 17 décembre l’augmentation de ses dépenses militaires d'environ 5%, soit à 175 milliards d'euros. Sa stratégie de défense sera changée de fond en comble, et ses liens avec ses partenaires asiatiques resserrés. Tout ceci pour répondre à la montée en puissance militaire de la Chine, et assurer la défense de ses îles proches d'Okinawa dont Pékin revendique la souveraineté.



Les trois îles contestées : Uotsuri (de haut en bas), Kitakojima et Minamikojima, appelées îles Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine. REUTERS/Kyodo
Les trois îles contestées : Uotsuri (de haut en bas), Kitakojima et Minamikojima, appelées îles Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine. REUTERS/Kyodo

Le Japon est persuadé que la Chine va continuer de le harceler, que tôt ou tard une collision se produira entre ses avions et ses navires militaires et ceux de la Chine. Le Japon va donc acheter d’autres chasseurs F35, d’autres navires équipés de systèmes de missiles Aegis. Le Japon va surtout changer sa stratégie de défense, concentrer ses troupes au sud de l’archipel face à la Chine. Jusqu’à présent, elles étaient massées dans le Nord, face à l’ex-Union soviétique.
 

Le Japon constituera une unité militaire amphibie en mer de Chine orientale, avec des sous-marins, des drones, des avions à décollage vertical, pour assurer la défense de ses îles Senkaku, car elles sont incluses dans la zone de défense aérienne chinoise imposée par Pékin.
 

Comme pour le moment les Etats-Unis n’osent pas dire « non » à la Chine, le Japon va créer une force de défense conjointe dynamique, intégrée dans la stratégie américaine, mais capable de faire face à une invasion combinée dans les airs, sur mer et sur terre de l’archipel japonais.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Mardi 17 Décembre 2013 - 10:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter