Le Liberia confirme le premier cas de fièvre Ebola



Le Liberia, pays voisin de la Guinée qui a été frappée par une épidémie de la fièvre Ebola depuis début février, a confirmé lundi un premier cas de cette maladie mortelle sur son sol. Le ministre libérian de la Santé, Walter T. Gwenigale, a annoncé que deux des cinq échantillons de sang envoyés dans des laboratoires à Lyon, France, sont positifs.


"Maintenant, sur les deux échantillons, un est déjà mort à Foya, dans le comté de Lofa, et l'autre est la soeur de la personne décédée. Cette soeur prenait soin du défunt quand elle est tombée malade. Son sang aussi s'est avéré positif", a déclaré M. Gwenigale à la presse à Monrovia. Dans le comté de Lofa, dans le nord du Liberian, on a notifié le décès d'au moins cinq personnes soupçonnées d'avoir contracté la fièvre hémorragique Ebola.
Il a ajouté que les inquiétudes concernaient désormais la sœur du défunt, car elle aurait voyagé de Lofa à la plantation de caoutchouc Firestone dans le comté de Margibi et aurait interagi avec plusieurs personnes sur la route.


La semaine dernière, le ministère de la Santé avait fait savoir qu'il avait réuni un budget d'1,2 millions de dollars américains pour aider à contenir la propagation du virus Ebola dans le pays. Les symptômes du virus Ebola comprennent une apparition brutale de la fièvre, une faiblesse intense, des douleurs musculaires, des maux de tête, des maux de gorge suivi de vomissements, de diarrhées, une insuffisance rénale et hépatique, et dans certains cas de saignements internes et externes. En Guinée, la fièvre Ebola a causé jusqu'ici 78 décès, sur 122 cas.

cri.cn

Lundi 31 Mars 2014 - 20:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter