Le Liberia extrade 41 miliciens ivoiriens

Quarante et un miliciens ivoiriens soupçonnés d'être impliqués dans des crimes commis pendant la crise post-électorale ont été extradés du Liberia samedi 23 juin. Ils avaient été arrêtés il y a un an, en avril 2011. Une décision de justice qui fait suite à l'attaque qui a coûté la vie à une dizaine de villageois et à sept casques bleus nigériens de l'Onuci.



Le Liberia extrade 41 miliciens ivoiriens
Le jour de l'extradition des miliciens n'avait pas été rendu public,  un responsable libérien craignant que leurs proches tentent une action pour les libérer. C'est peut-être cette raison qui explique le silence des autorités en Côte d'Ivoire – contactés par RFI, aucun responsable militaire ou politique n'a souhaité commenter cette extradition.

D'après l'AFP, les 41 miliciens ivoiriens ont été convoyés par la route. Ils ont quitté leur centre de détention de Zwedru, dans le sud-est du Liberia, à l'aube samedi. Le transfèrement entre les autorités libériennes et ivoiriennes s'est effectué à la mi-journée dans les environs de Toulepleu – ils ont ensuite repris la route vers Abidjan, où ils étaient supposés arriver dans la nuit.

Le lieu de leur détention dans la capitale économique ivoirienne n'a pas été communiqué, mais on sait qui va instruire leurs dossiers. Les cas de ces miliciens vont être traités par la cellule spéciale pour les crimes commis pendant la crise post-électorale, sous l'égide du procureur de la République d'Abidjan.

RFI


Dimanche 24 Juin 2012 - 13:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter