Le Mali veut endiguer le phénomène des enfants mendiants

Dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, on les appelle les Talibé, élèves de maîtres coraniques. Ils font la plupart du temps la manche dans la rue pour le compte de ces maîtres coraniques. Afin de freiner le phénomène, responsables d’association et leaders religieux du Mali ont tenu dimanche une assemblée à Bamako.



Enfant vendeur d’eau à Bamako, Mali. Getty Images/Moment
Enfant vendeur d’eau à Bamako, Mali. Getty Images/Moment

Le général Ismaela Cissé est le président d’honneur de la fondation malienne Espoir pour la Patrie. Il décrit la situation de ces enfants mendiants, des enfants exploités par certains maîtres coraniques sur le territoire malien. « Ce sont des millions d’enfants qui sont versés dans cette forme de mendicité, explique t-il. Le Talibé en est venu maintenant aux enfants mendiants. Ils souffrent, vous les voyez dans les rues, le torse nu, les pieds nus, le ventre creux, en train de chercher 100 ou 200 francs ».

Pour assurer la réinsertion de ces enfants souvent jetés dans les rues, un complexe scolaire est en construction à Bamako grâce à l’association Soudoubahaba. « Pour le moment l’association compte construire un complexe scolaire d’un budget de 300 millions de francs CFA, explique Ibrahim Ba qui fait partie de l'association. Ce complexe aura pour but d’enlever les enfants de la rue ».

Ce projet pilote est soutenu Mahmoud Dicko, président du Haut Conseil islamique du Mali  : « Vous savez le problème de la mendicité est un problème très sérieux, mais c’est un système qui n’a jamais bénéficié de réforme, si un système ne change pas, alors que la société change, fortement, il y a des problèmes ».


Dépêche

Mardi 24 Juin 2014 - 04:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter