Le Milan tend un piège à l'Atlético

Perdu en Serie A (9e), en transition, l'AC Milan veut tout donner en Ligue des champions. Face à l'Atlético Madrid (20h45), l'équipe de Clarence Seedorf veut envoyer du jeu pour l'emporter.



Cet AC Milan en transition ne trompe pas les joueurs de l’Atlético Madrid, qui s’avancent très méfiants vers San Siro, sans Filipe, Tiago ni Manquillo. «Ils ont beaucoup de bons joueurs, notamment Kaka ou Balotelli. Il faudra être très vigilant et humble», a prévenu David Villa, qui devrait commencer la rencontre sur le banc. L’attaquant international italien fait peur aux Espagnols, comme l’a avoué Diego Simeone : «C’est le genre de joueur qui peut faire basculer une rencontre. On l’a vu avec son but fantastique face à Bologne.» Pour Diego Costa, "Super Mario" est carrément «l’un des meilleurs attaquants au monde».

«Nous ne sommes pas favoris», avance Raul Garcia

Et le buteur colchonero sait que son équipe possède un déficit d’expérience par rapport à son adversaire : «Ce sera très compliqué, il faudra être au top. Le vécu du Milan est énorme, c’est un club qui sait comment aborder ce genre de match.» Neuvième en Serie A, le club lombard veut tout donner en Ligue des champions. «Nous ne sommes pas favoris», avance Raul Garcia. Arda Turan, qui sera titulaire, est également méfiant : «Si on pense que ça sera facile, on se trompe gravement. Jouer à San Siro contre eux, ça va être ardu.» Surtout que Clarence Seedorf, qui sera privé de Montolivo, Muntari (suspendus), Robinho, Zapata, Birsa, El Shaarawy (blessés), veut que son équipe mette les Espagnols sous pression par le jeu.

«Je n’aime pas les équipes qui restent derrière et qui contrent, a-t-il avoué sur le site de l’UEFA à la veille de son premier match de C1 en tant que coach. Nous avons la responsabilité de gagner en jouant bien. Nous nous battrons pour rendre l’Italie fière.» Le technicien néerlandais peut également compter sur trois joueurs qui savent de quel bois est fait l’Atlético : Kaka, Essien (ex-Real Madrid) et Rami (ex-Valence). Et il a aussi bénéficié des conseils d’Ancelotti : «Il m’a appelé pour en parler et son plan est prêt. Il a de très bonnes idées. Le Milan peut passer.» Berlusconi a même rendu visite à ses joueurs mardi, à la veille du choc, pour les mettre sous pression. «Nous sommes prêts et confiants», a assuré Kaka, qui est incertain (cheville). Tout cela sent le piège pour le club colchonero.

Source : Rfi.fr


 




Mercredi 19 Février 2014 - 09:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter