Le Mouvement "Xalass" dénonce les interdictions de marche



Le mouvement « Xalass » dénonce les interdictions de marche notées ces temps-ci. Sa présidente, Maïmouna Boussa appelle le président de la République à autoriser les marches pour apaiser le climat politique. "On ne peut pas comprendre que l’Etat empêche à des citoyens de revendiquer des positions. Le préfet de Dakar refuse systématiquement d’autoriser les marches. Cela ne participe pas à apaiser la tension", a déclaré le mouvement dans un communiqué signé par la présidente, Maïmouna Bousso. "Mamadou est mort est 2012,  parce qu’il réclamait le droit de marcher. Il ne faut pas cela se reproduise au Sénégal. C’est pourquoi, Macky Sall doit autoriser les marches", a insisté Mme Bousso.
"Nous conseillons à l’autorité de respecter la constitution. Elle est là pour faire respecter les Lois et les règlements dans ce pays. On demande à l’Etat de respecter le droit du citoyen sénégalais de marcher et de tout faire pour garantir la sécurité", ajoute le mouvement. La présidente souligne que le Sénégal a des forces de sécurité compétentes capables d’encadrer des marches".

Maïmouna Bousso estime que « les risques de troubles à l’ordre public » ne peuvent pas être une excuse pour empêcher les manifestations de l’opposition. « C’est une excuse facile.  On constate qu’il y a des troubles à l’ordre public à chaque fois qu’il y a  interdiction de manifester. Les gens en face refusent souvent de suivre.


Mardi 3 Février 2015 - 18:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter