Le PDS brandit le fameux ordre d'extraction de Karim et cite Macky



Suite mais pas fin des événements du Palais de Justice de Dakar en date de jeudi dernier dans l'affaire opposant Karim Meissa Wade à Alboury Ndao, ancien administrateur provisoire de la société DP World. Et par ailleurs auteur des fameux 47 milliards de Singapour. Après moult renvois, sept (7) compte Me El Hadji Diouf, conseil de l'expert-comptable, le face-à-face devait avoir lieu. Un ordre d'extraction étant donné, Wade-fils, cette fois-ci auteur de la plainte, était annoncé à la barre du tribunal correctionnel de Dakar ce 12 février. 


"Karim s'était préparé ainsi que sa défense pour démontrer l'accusation d'Alboury Ndao qui a été payé pour enfoncer leur client", semble dire les avocats de l'ancien ministre sous le règne de son père. Mes Ciré Clédor LY, Demba Ciré Bathily, Seydou Diagne, El Hadji Amadou Sall parlent d'un ordre qui serait venu d'en haut pour ne pas que le face-à-face est lieu. Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) qui brandit l'ordre d'extraction, ne manque pas de citer le Palais de la République. «L’ordre d’extraction de Karim Wade qui n’a pas été exécuté pour éviter de faire la lumière sur le compte de Singapour et faire renvoyer le dossier après le probable arrêt de condamnation de la CREI. Selon Karim et sa défense le contre ordre viendrait du palais de la république », communique Mayoro Faye. 


Wade-fils est à la 14ème position sur une liste de 15 détenus qui devaient être extraits ce jour-là. L'ordre en pièce jointe. 

ordre_d__extraction_de_karim_wade.pdf Ordre d'Extraction de Karim Wade.pdf  (543.4 Ko)



Samedi 14 Février 2015 - 10:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter