Le PDS courtise les anciens libéraux et ne jure que pour la réunification, APR inclus

Le slogan "tout sauf l'APR" (Alliance Pour la République) lors des locales semble changer au niveau du Parti Démocratique Sénégalais (PDS). C'est le temps des tractations pour les retrouvailles de toute la famille libérale, le parti présidentiel de Macky inclus. Après la main tendue de Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire de la majorité, Benno Bokk Yaakaar (BBY), la Fédération Nationale des Cadres Libéraux (FNCL) travaillent l'oreille de Wade.



Le PDS courtise les anciens libéraux et ne jure que pour la réunification, APR inclus
Les démons de la division sont-ils sur le point de disparaitre. En effet, après la visite de Moustapha Diakhaté, le président du groupe parlementaire de la coalition au pouvoir, BBY, chez Wade, c'est autour des cadres du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) de pousser le Pape du Sopi à initier les retrouvailles de la famille libérale.

À la suite de la réunion d'hier, à la permanence du PDS, le nouveau bureau exécutif de la FNCL a sorti une déclaration. Dans cette note, ils appellent le Secrétaire général du PDS, Me Abdoulaye Wade à « renouveler son appel sans exception aux retrouvailles de la famille libérale ».

Convaincus de cette possibilité de réunification, ils veulent que le Sg du PDS soit lui-même l'initiateur « de la rencontre entre les partis libéraux du Sénégal, afin de dégager les modalités pratiques des retrouvailles ». Cette tâche qui ne semble guère facile concerne des partis comme Rewmi, APR, PDS, Ucs, Bokk Gis Gis, Elan, Front Républicain etc.


Vendredi 11 Juillet 2014 - 10:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter