Le PDS tourne le Dos à ses alliés, RDS prend les devants et quitte la coalition «Bolo taxawu askanwi »



Le PDS tourne le Dos à ses alliés, RDS prend les devants et quitte la coalition «Bolo taxawu askanwi »
Le moins que l'on puisse dire, c'est que le Rassemblement démocratique sénégalais (Rds) n'apprécie pas la déclaration de Modou Diagne Fade, Chargé des élections du Parti démocratique Sénégalais (PDS).

« A l'instar de tous les autres partis membres de la coalition, «Bolo taxawu askanwi», , membre-fondateur de ladite coalition, a accusé réception de la lettre que le frère Cheikh Sidiya Diop, secrétaire général de la Ligue des Masses, a adressé ce dimanche 09 février 2014 au Coordonnateur Mamadou Diop Decroix, avec ampliation à tous les autres leaders de partis de cette alliance.

Le Secrétaire général de la Ligue des Masses y fait le constat que cette déclaration est en porte-à-faux avec les textes régissant le fonctionnement de notre coalition. Notamment lorsque le député Modou Diagne Fada, responsable des Comités électoraux du Pds, déclare sans ambages que « le Pds ira seul aux prochaines élections locales » et que « dans certaines localités, le Pds ira avec les partis de l'opposition ».

Cependant, loin du Rds l'idée de dénier au Pds le droit d'aller à ces compétions électorales selon la formule qu'il estime être la meilleure pour l'atteinte de ses objectifs politiques. Mais l'élégance politique aurait voulu que le Pds en informât d'abord ses alliés, plutôt que de les mettre devant le fait accompli, par médias interposés.

Il se rappelle aussi de l'épreuve que le Pds avait fait vivre aux partis alliés, à l'occasion des dernières législatives du mois de juin 2012. En effet, à la veille des législatives, le PDS prend l'initiative de rompre son partenariat politique avec les partis alliés. « Ils étaient alors contraints de devoir, vaille que vaille, aller à ces Législatives dans une impréparation criarde ; en raison essentiellement du facteur temps, qui ne leur faisait alors aucune concession, avec l'imminence de la date-limite de dépôt des listes de candidatures », fustige le bureau du RDS.

Prenant ainsi très au sérieux cet «avertissement» officiel du chargé des comités électoraux du parti leader (PDS) de cette coalition, le Bureau politique du Rds, prend la résolution de quitter la coalition «Bolo taxawu askan wi», tout en restant dans l'opposition.
Toutefois, convaincu que la personne humaine constitue la plus grande richesse qui soit, le Rds s'efforcera de continuer de préserver la qualité des relations fraternelles qui l'ont toujours lié aux responsables de cette coalition, où il compte toujours beaucoup d'amis.


Mercredi 12 Février 2014 - 10:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter