Le PSG en mode All-Star

Chacun à leur manière, Zlatan Ibrahimovic et David Beckham ont fait étalage de leurs qualités lors de la victoire du PSG, mercredi en Coupe de France face à l'OM (2-0).



David Beckham et Zlatan Ibrahimovic se sont bien entendus mercredi sur le pelouse du Parc des Princes contre l'OM. (L'Equipe)
David Beckham et Zlatan Ibrahimovic se sont bien entendus mercredi sur le pelouse du Parc des Princes contre l'OM. (L'Equipe)
Il n'aura fallu qu'un match pour être fixé. Zlatan Ibrahimovic et David Beckham ne sont pas incompatibles. Depuis l'arrivée de l'Anglais à Paris le 31 janvier, tout le monde se posait la question : les deux superstars du PSG pourraient-elles s'entendre, à la fois sur le terrain et en dehors ? Elles ont livré une réponse sans équivoque, mercredi face à Marseille (2-0), en 8es de finale de la Coupe de France.

Pour sa première titularisation avec le club parisien, le "Spice Boy" «a démontré qu'il pouvait jouer mais pas qu'il avait 37 ans», a estimé son entraîneur Carlo Ancelotti après la rencontre, ravi de la performance de sa dernière recrue. «On n'a pas attendu de voir ce soir que Beckham avait de la qualité dans ses passes, a complété son homologue olympien, Elie Baup. Il a fait son match». Après trois mois sans compétition, l'ancien joueur du Los Angeles Galaxy a même tenu sa place pendant 86 minutes avant d'être remplacé par Jallet. Rassurant ? Leonardo a préféré manier l'ironie face aux interrogations suscitées ces derniers jours. «On l'a pris seulement pour faire des photos, des conférences de presse et vendre des maillots, a lancé le directeur sportif parisien. Sérieusement ? Seulement pour ça !»

Beckham n'a pas beaucoup cherché le Suédois

A l'exception de quelques centres venus de la droite en première période, Beckham, que les Marseillais n'ont pas ménagé, n'a toutefois pas souvent cherché son nouveau coéquipier suédois. Ce qui n'a pas empêché le meilleur buteur de Ligue 1 de faire gagner son équipe. «Il a marqué cinq buts (cette saison contre l'OM) et n'a pas joué un match. C'est vraiment extraordinaire, a jugé Leonardo. Pour parler (en mal) de lui, il faut vraiment avoir du courage».

Sifflé par une partie du public dimanche dernier, Ibrahimovic, peut-être vexé et qui ne s'est pas exprimé après la rencontre, «a prouvé à tout le monde et aux supporters qu'il est un grand joueur», selon son président Nasser al-Khelaïfi. «Je lui ai dit avant la rencontre : "ce soir, c'est ton match" et il'a fait, s'est félicité le Qatarien. C'est l'un des meilleurs joueurs au monde». De quoi parlait-il avec Beckham, une fois assis sur le banc après avoir cédé sa place en fin de match ? Souriants et détendus, ces deux-là semblaient en tout cas parfaitement se comprendre.
Source: L'Equipe.fr


Jeudi 28 Février 2013 - 12:55



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter