Le PSG et Monaco ne vont pas tuer la L1, mais les impôts oui affirme Aulas

Depuis qu’ils sont en place, Jean-Michel Aulas n’a jamais critiqué l’arrivée de nouveaux investisseurs au Paris-Saint-Germain ou à Monaco. Pour lui, c’est un bond en avant pour le football français et la Ligue 1. Le président de l’OL a donné sa vision des choses ce lundi, en prenant exemple sur la Premier League.



Le PSG et Monaco ne vont pas tuer la L1, mais les impôts oui affirme Aulas

«L'Angleterre a permis à de nouveaux investisseurs d'investir pour relancer des clubs, et regardez le résultat. Le foot anglais est populaire dans le monde entier. Les ventes de droits télé rapportent 600 millions d'euros à l'international, c'est vingt fois plus que la vente des droits internationaux du foot français. Nous pouvons nous aussi entrer dans un cercle vertueux avec des clubs plus riches, des stars et donc des affiches qui généreront des droits supplémentaires pour tout le monde » a expliqué Aulas pour Les Echos. Le dirigeant rhodanien a également parlé de la taxe à 75% imposé par le gouvernement Hollande, qu’il considère comme une « catastrophe économique ». « Ce serait un choc que le foot français ne sera pas capable d'encaisser. On prendrait les clubs, qui ne sont que des PME, en otage car nous avons signé des contrats qui nous engagent sur la durée et qui ne pourraient pas prendre en compte cette évolution de la fiscalité. Il faut au moins que la taxe ne puisse pas s'appliquer sur les contrats déjà signés. Cela a été fait lorsque l'administration a supprimé le droit à l'image collectif des sportifs. Cela pourrait se faire pour la taxe à 75 % » a t-il conclu.

 



Lundi 1 Juillet 2013 - 14:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter