Le PSG passera l’hiver au chaud, et tout en haut

Dans un match très animé et qui a basculé avec l’expulsion de Sissoko côté brestois à la demi-heure de jeu, le PSG a fini par dérouler après avoir longtemps buté sur Thébaux. La victoire 0-3 permet au PSG de s’assurer du titre de champion d’automne.



Le PSG passera l’hiver au chaud, et tout en haut
Pour finir l’année, le déplacement à Brest du PSG avait tout du match piège, face à une formation bretonne désireuse de tout donner face au gros bras du championnat. Et cela s’est tout de suite vu tant les Finistériens ont beaucoup misé sur l’engagement pour essayer de bousculer une formation parisienne en confiance, et qui se montrait rapidement dangereuse. Thébaux était clairement l’homme de cette première période, en détournant notamment une talonnade à bout portant d’Ibrahimovic (18e), une nouvelle frappe de l’attaquant suédois après un corner repoussé (23e), un coup-franc en force de l’ancien milanais (40e) et une frappe aérienne de Pastore (30e). Entre temps, Brest n’avait pu placer que des bribes d’attaque, et était surtout réduit à 10 avec l’expulsion de Sissoko, coupable d’un geste aussi dangereux qu’inutile sur Lavezzi au milieu de terrain, en se jetant les deux pieds en avant (33e).

En seconde période, le PSG ne tardait en revanche pas à trouver la faille. Sur un énième centre dangereux de Jallet, Ibrahimovic coupait victorieusement la trajectoire au premier poteau (0-1, 55e). Tout était dès lors plus facile pour une formation parisienne qui assommait une équipe bretonne trop fatiguée pour réagir. Thébaux faisait encore des miracles devant Lavezzi, Maxwell et Ibrahimovic, tandis que le Suédois était tout près de marquer – encore – le but de l’année d’une aile de pigeon retournée aérienne qui frolait la lucarne (68e). Finalement, il fallait attendre le réalisme de Gameiro, d’une frappe en force en plein cœur de la surface, pour voir le PSG asseoir sa victoire (0-2, 73e). Brest n’abdiquait pas totalement et Sirigu sur un coup-franc de Grougi (81e) puis surtout Thiago Silva d’un sauvetage sur sa ligne sur une tête de Kantari (88e), anéantissaient les derniers espoirs bretons. Finalement, le très actif Jallet provoquait le but contre son camp de Mendy sur un centre dévié (0-3, 93e) pour une victoire assez large, même si les Parisiens auront mis du temps à trouver la faille. Un succès qui assure toutefois au PSG le titre de champion d’automne face à des Brestois qui auront défendu chèrement leur peau pendant presque 90 minutes.




Foot01.com

Samedi 22 Décembre 2012 - 10:40


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter