Le Pacc pour assurer croissance et compétitivité à l’économie sénégalaise



Le Pacc pour assurer croissance et compétitivité à l’économie sénégalaise
Quatre milliards est le montant alloué au programme d’appui à la compétitivité et à la croissance des petites et moyennes entreprises (Pme) et à la performance du secteur de la micro finance (Pacc-Pme/Pmf). Ce projet bilatéral est signé entre le Sénégal et l’Allemagne, appuyé par la délégation de l’Union Européenne. C’est ce mardi après midi que les différents partenaires ont procédé au lancement de ce nouveau programme.

Il va durer cinq ans et est entamé depuis janvier dernier. En outre, ce programme s’annonce comme le prolongement du projet de la promotion emploi des jeunes en milieu urbain. Cependant, la zone d’intervention du Pacc est plus large. Saint-Louis, Kaolack, Ziguinchor et Thiès restent les cibles. Des avancées sont notées avec l’élaboration de la lettre de politique sectorielle-Pme et le développement par les organisations patronales et consulaires d’une offre de service et de conseil de proximité pour leurs Pme membres, entre autre acquis. Aussi, selon Christian Clage ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Sénégal, « plus de 800 entreprises ont profité de six mois de services d’appui pour trouver des réponses aux questions pertinentes ».

Par ailleurs, ce programme permettra d’appuyer « le potentiel qui existe dans les entreprises et cela pourrait contribuer de manière déterminante à la compétitivité et à l’amélioration du tissu économique sénégalais » indique Ibrahima Diouf, directeur des Pme. En effet, comme le relève Abdoulaye Baldé, ministre d’Etat, ministre des mines, de l’industrie, de l’agro-industrie et des Pme, ce programme « va favoriser une plus grande efficacité de la contribution du secteur de la micro finance à la performance de nos Pme ». Ce qui constitue un moteur incontournable de développement à en croire Seynabou Ly Mbacké, ministre de l’entreprenariat féminin et de la micro finance pour qui « les Pme constituent aujourd’hui la base du tissu économique du Sénégal ». Ce qu’a d’ailleurs confirmé le représentant de la délégation de l’Union Européenne au Sénégal, Gilles Rebattet. Une façon de dire que la règle est générale.

Les Pmi sont aussi prises en compte dans ce programme. Ici, sont entre autre visées « l’amélioration de la performance de l’infrastructure institutionnelle et les capacités de supervision des entrepreneurs », selon le directeur des Pmi.

Bigué BOB

Mercredi 27 Octobre 2010 - 02:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter