Le Plan de Macky Sall pour stopper rapidement la complainte "deuk bi dafa Macky*"

Macky Sall tient à mettre fin la litanie des sénégalais «Deuk bi dafa Macky (le pays est en profonde crise, l’argent ne circule pas)». Après le remaniement, il a des mesures et donné des instructions fermes dès la première réunion des ministres de l’équipe Aminata Touré. Le président de la République tient à ce que tous les fonds qu’il a mis en place soient opérationnels et aident certainement à faire circuler de la liquidité au sein de la société au niveau de ses différentes couches. Le ministre de l’Economie et des Finances et celui du Budget ont bien entendu la cause présidentielle.



Le président de la République semble dire aux populations qu'il a compris leurs complaintes et des instructions sont données pour des solutions. (Photo archive - campagne présidentielle à Pikine 2012)
Le président de la République semble dire aux populations qu'il a compris leurs complaintes et des instructions sont données pour des solutions. (Photo archive - campagne présidentielle à Pikine 2012)
«Le Président de la République a demandé au Gouvernement de s’assurer de l’opérationnalisation  immédiate des nouveaux instruments de financements de l’économie, tels que la Banque Nationale de Développement Economique (BNDE), le Fonds de Garantie des Investissements Prioritaires (FONGIP) et le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS)» a souligné le communiqué du conseil des ministres parvenu à la rédaction de PressAfrik.

Ces injonctions du chef de l’Etat traduit une volonté d’insuffler de l’argent dans le pays pour qu’il n’est plus certainement à entendre «deuk bi dafa Macky». Il a aussi insisté sur son programme social qui occupe une bonne place dans son projet de société présenté lors de sa candidature à la présidentielle de février 2012. C’est à ce propos que le Chef de l’Etat a engagé le nouveau gouvernement à procéder, sans délai, à l’exécution des programmes de bourses de sécurité familiale et de couverture maladie universelle. Il a rappelé toute l’importance de la dimension sociale, dans son programme de gouvernement.

Le communiqué a, également mentionné l’invite du président de la République au Premier Ministre pour faire en sorte que le Gouvernement soit totalement au service des populations, à travers une démarche qui privilégie l’écoute de toutes les forces vives et qui en favorise le dialogue social et l’action effective de terrain.

«Le Président de la République a souligné le triptyque : relance économique, emploi et progrès social qui doivent orienter l’action gouvernementale sur la base d’une  stratégie de prospérité durable que porte le programme « Yoonu Yokkute», a-t-il ajouté.

                                                                                                                                                                Le pays est en profonde crise, l’argent ne circule pas*

Jean Louis DJIBA

Vendredi 13 Septembre 2013 - 12:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter