Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault en visite à Moscou

Le chef du gouvernement français va participer au séminaire intergouvernemental franco-russe, avec son homologue Dmitri Medvedev. Il aura également un entretien avec le président Poutine. Sur le plan économique, Jean-Marc Ayrault inaugurera le Forum de l'innovation de Moscou avec le Premier ministre de Finlande, et visitera l'usine Renault de Moscou. L'état des échanges économiques, mais aussi les relations bilatérales seront au centre des débats.



Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Entre Paris et Moscou, il y a bien sûr les divergences de politiques internationales sur la Syrie. Mais, au plan bilatéral aussi, il y a de nombreux blocages. Avec 24 milliards de dollars, la France est certes le deuxième fournisseur européen de la Russie, mais loin, très loin de l'Allemagne, avec 74 milliards de dollars en 2012. Et il y a un fort déséquilibre structurel dû à l'importance des livraisons d'hydrocarbures russes à la France.
Mais, les Russes se plaignent surtout de la méfiance des Français. La France soupçonne souvent l'argent russe de ne pas être propre, ce qui bloque les investissements russes en France. Et les deux pays ont dressé des barrières en matière de visa, que ni l'un ni l'autre ne semble vouloir abolir, malgré les déclarations de bonnes intentions réciproques lors de la visite de François Hollande à Moscou en février dernier.
Jean-Pierre Chevènement a été nommé il y a un an, envoyé spécial de la France en Russie pour tenter d'aplanir ces divergences. Car malgré l'année croisée France-Russie en 2012, la Russie a une mauvaise image auprès des Français. D'ailleurs, la langue russe perd du terrain en France. Le français se porte un peu mieux en Russie, mais dépassé là aussi par l'anglais et l'allemand.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Jeudi 31 Octobre 2013 - 11:23



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter