Le Procureur de la république saisi d’une plainte contre Benoît Sambou : son enfant de 4 ans en cause

Entre le ministre de la Jeunesse et Irène Souza rien n’a va plus. Ils se disputent leur enfant de quatre (4) ans. Son ex-femme dans les liens de la détention, Benoît Sambou ne rate pas l’occasion de récupérer son enfant dont la garde confiée à Irène, il ne pouvait le voir qu’un week-end sur deux. L’affaire en justice, les services de l’Action Educative en Milieu Ouvert (AEMO) sont requis par le juge. Tout pour y voir plus clair. Ce, au moment où du côté d’Irène Souza, c’est l’inquiétude la plus totale. Elle soupçonne un blocage du dossier.



Le Procureur de la république saisi d’une plainte contre Benoît Sambou : son enfant de 4 ans en cause

Un ministre de la République sur le banc des accusés. L’auteure de la plainte n’est autre que l’ex-femme du ministre de la Jeunesse, Iréne Souza. Ce, pour non représentation d’enfant. En termes plus claire, elle accuse Benoît Sambou d’avoir pris leur enfant de quatre (4) ans sans son autorisation alors qu’elle a la garde depuis 2011. Le ministre qui ne compte pas se laisser faire a, lui-aussi introduit une requête aux fins de révision de révision de garde.

Sur la base de cette requête, le juge avait même convoqué les deux parties pour les entendre. Benoît Sambou craint pour la sécurité de l’enfant et le milieu familial dans lequel il grandit. En effet, Iréne Souza était dans les liens de la détention pour une autre affaire. C’est d’ailleurs pendant cette période que l’ex-mari profite de l’occasion récupérer l’enfant.

Pour l’heure, le juge a demandé les services de l’Action Educative en Milieu Ouvert (AEMO) pour y voir plus clair, indique le journal « l’as » qui signale que du côté de la dame, c’est l’inquiétude sur l’aboutissement de la plainte car soupçonne-t-elle depuis qu’elle a été déposée, « c’est comme si elle a été bloquée ». Benoît Sambou et Iréne Souza sont divorcés depuis 2011. La garde de l’enfant a été confiée à son ex-femme. Et le ministre n’avait qu’un droit de visite que d’un week-end sur deux (2). 


Samedi 18 Janvier 2014 - 12:25



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter