Le SAMES plus en colère que jamais et décrète un plan d’action les 25, 26, 27 mars



Le Syndicat Autonome des Médecins du Sénégal (SAMES) est sur le pied de guerre. Face aux revendications, les médecins, ont annoncé un deuxième plan d’action avec prochainement une grève de 72 heures. Ils dénoncent « l’immobilisme des représentants du gouvernement ».
Selon le docteur Mbaye Paye, le secrétaire général du dudit Syndicat, « nous aimerions qu’à la fin de cette lutte, la prise en charge médicale des populations puisse être améliorée. Il sera désormais possible de se soigner à l’hôpital, au centre de santé à moindre coût et de recevoir des soins et des services de qualité avec des relèvements de plateau technique ».
Les syndicalistes exigent  également une disponibilité en médicament parce qu’ils ont remarqué qu’il y a trop de rupture de produit. Il y a entre autres, le recrutement et l’affectation des médecins de toutes spécialités, pour répondre aux besoins des populations, des sollicitations de divers origines ; la prise en charge des patients par l’amélioration des du statut social.
Le SAMES compte débuter sa 5e phase à partir du 25 mars, pour 72 heures. C’est-à-dire les 25, 26, et 27 mars 2014. « Si le gouvernement persiste dans son mutisme nous passerons à une vitesse supérieure consistant à la centralisation des urgences. Il s’agit bien entendu d’une accélération de la cadence. Centraliser les urgences ne veut pas dire ne plus prendre les urgences, mais le transférer à une seule hôpital », avertit Mbaye Paye, le secrétaire général du syndicat.


Mardi 18 Mars 2014 - 15:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter