Le SELS Authentique rue dans les brancards: «Les enseignants sont angoissés par leur avenir»



Le SELS Authentique rue dans les brancards: «Les enseignants sont angoissés par leur avenir»
Abdou Faty ne cache sa colère. «Les enseignants sont énervés par l’attitude du ministère de la Fonction publique qui nous pensions à l’époque, allait dépasser la question des lenteurs avec la dématérialisation mais on constate que c’est des chimères. Les enseignants sont également scandalisés par le ministre des finances qui, de manière délibérée, organise un vol sur leurs salaires, c’est une surimposition inacceptable qui en réalité sert à financer le Sénégal émergent. Nous ne l’accepterons pas parce qu’ils jettent en pâture les enseignants, les insultent et font des surimpositions sur leurs salaires», décline le Secrétaire général du SELS (Syndicat des Enseignants Libres du Sénégal) /Authentique.

Selon ces propres termes, «(ils) ne comprennent pas l’incompétence de Diène Farba, depuis cinq (5) ans, incapable de terrasser un seul hectare. Quant au ministre de l’Education, sa légèreté nous dépasse parce que comment il peut réformer le concours des enseignants et aujourd’hui, ces enseignants-là n’ont pas de statuts parce qu’ils ont oublié d’arrimer à ces élèves-maîtres un statut. Les enseignants sont angoissés par leur avenir parce que nos aînés sont à la retraire et font six (6), sept (7) mois sans leurs salaires».

Arguant «que les élections de représentativité des centrales syndicales soient mises entre parenthèse», Abdou Faty sonne la mobilisation. «Ils ont fait moins que Senghor, Diouf et Wade. En tout cas au SELS / Authentique, nous avons décidé au lendemain des élections d’ester devant le juge administratif le ministre de la Fonction publique qui délibérément est en train de mettre sous les boisseaux les actes des avancements des enseignants et nous portent un préjudice moral et un préjudice financier et nous allons également saisir le PIT, le médiateur de la République et nous sommes prêts à nous organiser pour qu’au mois de juin, au grand forum de l’OIT pour vilipender le Sénégal qui traite en parents pauvres ces fonctionnaires», lance-t-il. 


Mardi 25 Avril 2017 - 19:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter