« Le Sénégal a intérêt à surveiller ses frontières » Selon l’ancien Président mauritanien Ely Mouhamed Ould Val

«Il n’y a pas de solution miracle par rapport au terrorisme». C’est du moins l’avis de l’ancien Président mauritanien, Ely Mouhamed Ould Val qui invite le Sénégal à surveiller ses frontières. L’ancien Chef d’Etat de la Mauritanie a tenu ses propos dans l’émission Grand Jury sur la Rfm.



« Le Sénégal a intérêt à surveiller ses frontières » Selon l’ancien Président mauritanien Ely Mouhamed Ould Val
 
D’après l’ancien Chef d’Etat qui s’exprimait à l’émission «Grand jury » de la RFM, le Sénégal n’est pas à l’abri d’une attaque terroriste au regard de sa proximité avec le Mali et surtout la Mauritanie qui a été une base de recrutement de terroristes. C’est pourquoi, M. Ould Val pense que le Sénégal a intérêt à surveiller ses frontières surtout dira-t-il, « il n’y a pas de solution miracle par rapport au terrorisme».
 
Selon l’ancien Président, il faut essayer de s’attaquer aux racines du mal. La première dit-il, «est économique dans la mesure où les pays pauvres n’offrent aucune alternative à leur population surtout les jeunes dont la plupart sont des diplômés mais chômeurs ».
L’invité de « Grand jury » pense qu’un emploi doit être assuré à ses derniers pour qu’ils ne soient pas laissés en marge par la société et pour qu’ils ne deviennent pas la proie facile du discours  terroristes.
 
Outre l’argument économique, M. Val a évoqué la corruption comme facteur. «Les Etats dont le régime est corrompu crée des frustrations », appuie-t-il. Il a ajouté comme troisième facteur le non respect des droits des citoyens. A l’en croire cette situation peut laisser les jeunes à la merci des terroristes.
 
 
 

Khadim FALL

Dimanche 22 Novembre 2015 - 21:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter