«Le Sénégal devrait disposer d’une meilleure capacité de planification stratégique» selon Abdoulaye Diop



«Le Sénégal devrait disposer d’une meilleure capacité de planification stratégique» selon Abdoulaye Diop
«Les pays en développement comme le notre devraient disposer d’une meilleure capacité de planification stratégique, de gestion responsable, d’analyse statique, de suivi et d’évaluation» a indiqué ce lundi 22 mars le Ministre d’Etat, Ministre de l’Economie et des Finances, Abdoulaye Diop. Venu présider la troisième assemblée annuelle de la Communauté Africaine de Pratiques sur la gestion axée sur les résultats de développement (AfCoP), il a fait savoir que «la gestion axée sur les résultats de développement est devenue un consensus de la communauté internationale, voire une démarche incontournable permettant de créer les conditions «d’un mieux être» des populations les plus défavorisées».
Selon lui, le lancement des Objectifs du Millénium pour le Développement (OMD) en 2000, pour œuvrer dans le sens de la réduction de la pauvreté à l’échelle planétaire, constitue une étape décisive dans la promotion de la gestion axée sur les résultats, considérée comme un axe majeur de la réforme des administrations publiques. Abdoulaye Diop de faire comprendre: «le mémorandum de Marrakech de 2004 réaffirme que pour obtenir de meilleurs résultats de développement, il faut mettre en place des systèmes de gestion et des capacités en mesure de placer les résultats au cœur de la planification, de l’exécution et de l’évaluation.

De l’avis du Ministre, «le gouvernement du Sénégal a compris à sa juste valeur, l’importance et les enjeux de la gestion axée sur les résultats de développement. C’est la raison pour laquelle, il s’est inscrit dans une dynamique de promotion d’une administration publique performante».
La budgétisation axée sur les résultats a, ainsi, été développée par l’élaboration de Cadres de Dépenses Sectorielles à Moyen Terme (CDSMT) qui couvrent aujourd’hui 14 départements ministériels.

Le Ministre de l’Economie a, en outre, révélé que «notre pays est déjà sur orbite, pour mettre en œuvre à partir de 2012, la directive de l’UEMOA, consistant à procéder à la réforme de la loi des finances, dans une optique de budget de résultats, dans tous les pays membres».

Papa Mamadou Diéry Diallo

Lundi 22 Mars 2010 - 12:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter