Le Sénégal en quête de son argent détourné

Au Sénégal, alors que des personnalités de l'ex-pouvoir ont été auditionnées dans le cadre d'enquêtes pour « enrichissement illicite » par la police, la gendarmerie et la justice, Dakar demande l’appui de la Banque mondiale et des Nations unies pour lutter contre les biens mal acquis. Le Sénégal va ainsi bénéficier du programme Star (Stolen Assets Recovery, Recouvrement des biens volés), qui permet de rapatrier des biens transférés vers des pays étrangers de manière non transparente. Cette annonce a été faite suite à la visite cette semaine du vice-président de la Banque mondiale à Dakar.



Le Sénégal en quête de son argent détourné
Le programme Star (Stolen Assets Recovery, Recouvrement des biens volés) est piloté par la Banque mondiale et l’Office des Nations unies contre le trafic de drogue. Il fournit notamment une assistance technique pour retrouver des sommes d’argent détournées. Ce programme permet surtout de faciliter les relations entre les pays demandeurs comme le Sénégal et les centres financiers susceptibles d’abriter l’argent détourné.

C’est la première fois que le Sénégal demande à bénéficier d’un tel programme. Les autorités ont déjà commencé à enquêter sur les biens mal acquis. Elles ciblent pour le moment des personnes qui ont joué un rôle important dans le régime de l’ex-président Abdoulaye Wade. Plusieurs personnalités ont ainsi été entendues par la section de recherches de la gendarmerie. Il s’agit notamment de Pape Diop, l’actuel président du Sénat, ou encore de Samuel Sarr, l’ancien conseiller financier d’Abdoulaye Wade.

Le Forum civil, une ONG spécialisée sur les questions de bonne gouvernance, estime à près de 450 milliards de francs CFA le montant d’argent détourné et placé illégalement à l’étranger.
Source: RFI


Samedi 9 Juin 2012 - 11:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter