Le Sénégal n’est pas mêlé à aucun trafic d’armes au Soudan du Sud, (gouvernement)



Dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, l’Etat du Sénégal tient à préciser, de la manière la plus solennelle qu’il n’est impliqué ni de près ou de loin à un quelconque trafic d’armes vers le Soudan du Sud. Les informations tendant à créditer une telle thèse, sont dénuées de tout fondement.

"Sans donner plus de détails, le Rapport du Groupe d’experts des Nations unies parle d’interception de communications entre un intermédiaire localisé au Sénégal et la Direction de la SPLM/A de l’ex-Président Rieck Machar qui sollicitait une longue liste d’armes de petit calibre, de munitions et d’armes légères. Dans le texte dont les conclusions seront soumises à la prochaine réunion du Comité 2206 du Conseil de sécurité sur le Soudan du Sud présidé par le Sénégal au mois de novembre prochain, il n’est fait nullement mention de l’Etat du Sénégal", précise le ministre porte-parole du gouvernement. 


A cet effet, Seydou Gueye indique que "le Sénégal, qui dirige le comité chargé du suivi des sanctions imposées au Sud Soudan, encourage le Groupe d’experts à poursuivre ses investigations en collaboration avec les autorités espagnoles pour corroborer davantage l’origine de ces armes et suivre leur utilisation".

"Faut-il le rappeler, notre pays, qui assure la présidence du Conseil de sécurité, a décidé de placer son mandat sous le signe du maintien de la paix et de la sécurité. Autrement dit, il n’est nullement fait mention de l’Etat du Sénégal, mais bien d’un intermédiaire qui serait localisé au Sénégal. Toutes ces allégations devront être confirmées car, notre pays, respectueux de la souveraineté des nations, ne saurait faire preuve d’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat, fut-il en guerre", note le document. 

A cet effet, le Sénégal, qui dirige le comité chargé du suivi des sanctions imposées au Soudan au Sud par le Conseil de Sécurité, encourage le Groupe d’experts dont les conclusions seront présentées à la prochaine réunion du Comité 2206 sur le Soudan du Sud prévue au mois de novembre prochain à poursuivre ses investigations.
 
Les services compétents du Sénégal qui ont déjà pris connaissance de ce rapport, poursuivent également leurs investigations. 

 


Samedi 22 Octobre 2016 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter