«Le Sénégal présente les conditions satisfaisantes pour la capture du dividende démographique», Ministre Amadou Bâ

Le ministère de l’Economie des Finances et du Plan a procédé aujourd’hui à la validation du Rapport sur la capture du dividende démographique. A cet effet, Amadou Bâ a déclaré que le Sénégal est dans de bonnes conditions pour la capture des dividendes démographiques. Pour l’occasion, un atelier de validation a réuni les services du ministère de l’Economie, en présence de la représentante résidente du fonds des Nations Unis pour la Population au Sénégal Mme Andréa Wojnar Diagne et de la coordonnatrice Résidente du Système des Nations Unies au Sénégal Mme Bintou Djigo.



«Le Sénégal présente les conditions satisfaisantes pour la capture du dividende démographique», Ministre Amadou Bâ
Venu présider l'atelier de validation ce vendredi du Rapport sur la  Capture du dividende démographique , le ministre de l'Economie a déclaré que, « le Sénégal présente des conditions satisfaisantes pour la capture du dividende démographique », Amadou Bâ, faisait allusion à la croissance économique résultant de la baisse de la mortalité et de la fécondité d’un pays donné, en rapport avec l’évolution de la pyramide des âges.
 
Poursuivant son propos, le ministre de l’Economie des Finances et du Plan a déclaré que « le Sénégal se situe dans la troisième phase de sa transition démographique caractérisée par une baisse de la fécondité et une poursuite de la baisse de la maternité, ce qui entraîne, d’une part, un processus de ralentissement de sa croissance démographique et une augmentation plus rapide de la population en âge de travailler, par rapport à la population à  prendre en charge, d’autre part.
 
De l’avis du ministre Amadou Bâ « Cette population à dominante jeune pose avec acuité des défis en termes d’éducation, de formation professionnelle, d’emploi et d’accès aux autres services sociaux de base. Ajoutant que la rapide augmentation de la population fait que d’importantes ressources doivent être investies chaque année pour maintenir les acquis antérieurs », a expliqué Amadou Bâ.

Toutefois, à  en croire le ministre de l’Economie des Finances et du Plan « au-delà de ces défis, cette masse importante de la population active représente une opportunité majeure pour le Sénégal en termes de bonus démographique pour soutenir la croissance inclusive et assurer le développement, si des actions pertinentes sont engagées en leur faveur, notamment en développant l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes en mettant l’accent sur l’agriculture et l’élevage, éliminer la fécondité précoce des jeunes filles à travers la promotion de la planification familiale », a indiqué-t-il.
Pour Amadou Bâ « le Sénégal est en droite ligne des orientations stratégiques décidées par le gouvernement, dans le cadre du Plan Sénégal émergent, dont le président de la république suit particulièrement », a affirmé Mr Bâ.   

Amadou Bâ a clôturé son allocution en mettant l’accent sur les défis qui à relever, « à savoir l’élaboration et la mise en œuvre du plan de rénovation de l’enseignement des mathématiques, l’accélération de la modernisation de l’agriculture et de la pêche, ainsi que l’élimination de la fécondité précoce chez les filles à travers la scolarisation universelle, la planification familiale et leur maintien à l’école».
 
Auparavant, la représentante du Fonds des Nations Unies pour la Population Mme Andréa Wojnar Diagne s’est réjouie des « efforts de l’Etat du Sénégal dans la  création de l’emploi des jeunes et la mise en place de politique de lutte contre les grossesses précoces dont les filles sont victimes et leur maintien à  l’école » a soutenu Mme Diagne.

Selon la représentante de l’organisme des Nations Unies pour la population UNFPA, « le Sénégal a toutes les potentialités pour capturer les dividendes démographiques et pour ce faire il doit continuer la mise en place des mécanismes de bonne gouvernance et faire de cette potentialité jeunesse, un atout de développement », a déclaré Andréa  Wojnar Diagne.

Khadim FALL

Vendredi 10 Juin 2016 - 13:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter