"Le Sénégal sous la 2e alternance est encore un pays dominé", (Yoonu Askan Wi et Pastef-les Patriotes)



Yoonu Askan Wi/Mouvement pour l’autonomie populaire et PASTEF-LES PATRIOTES se sont rencontrées le dimanche 06 décembre 2015.  Les deux partis estiment que "le Sénégal sous la 2e alternance est encore un pays dominé dont les politiques sont toujours largement déterminées par le FMI, la Banque Mondiale, l’Union Européenne, et caractérisées par la prédominance des intérêts étrangers, notamment français, américains, marocains et autres, par rapport aux nationaux. Les efforts insuffisants faits par les actuelles autorités, notamment dans le cadre du PSE en vigueur, ne changent pas cette situation structurelle aux conséquences tragiques et dramatiques pour la majorité du peuple sénégalais. La plupart des pratiques dénoncées par le processus allant au moins des Assises Nationales aux élections de 2012 en passant par le 23 juin 2011, ont encore cours dans notre pays". 

"Les différentes sections du peuple quant à elles, se débattent dans des difficultés indescriptibles. Il en est ainsi par exemple des travailleurs municipaux avec l’avènement de l’Acte III de la décentralisation, ceux d’AHS, de Transrail, Suneor, King Fahd Palace, de la SAR etc., inquiets ou bien souvent privés de leurs droits malgré les décisions de justice en leur faveur, sans oublier les affres des paysans, le désarroi des étudiants particulièrement ceux de l’université virtuelle du Sénégal et ceux orientés dans les universités privées…. ", notent Madieye MBODJI, porte-parole national de Yoonu Askan Wi et Ousmane Sonko, président de PASTEF-LES PATRIOTES. 


"Au regard de cette situation", les deux parties ont décidé "d’être beaucoup plus ensemble aux côtés du peuple sénégalais en lutte contre les effets d’une politique cinquantenaire ruineuse pour notre pays et notre continent".  "Les délégations des deux partis ont aussi convenu, tout en renforçant leur présence commune auprès du peuple en lutte, de la nécessité de l’édification d’une 3e voie, une voie alternative qui, luttant à la racine contre le système de domination et d’exploitation du Sénégal que charrient le PSE et les divers plans d’ajustement qui l’ont précédé. Les deux organisations ont retenu d’approfondir la critique de ces politiques et plans, pour déboucher sur l’élaboration d’un Plan Sénégal Indépendant qui notamment mettra le Patriotisme au cœur de sa vision et de ses options", souligne le communiqué parvenu à Pressafrik.com. 

"Dans cette perspective de combats quotidiens, à moyen et long termes, tracée par les deux organisations, les prochaines élections apparaissent comme des moments à saisir pour amplifier les luttes populaires et citoyennes, avancer vers de nouvelles conquêtes et changer la donne politique pour la libération de notre pays et l’émancipation de notre peuple. Dans ce cadre, aux yeux de YOONU ASKAN WI et de PASTEF, le défi du prochain référendum à relever est celui de la mobilisation du peuple pour s’approprier le débat et peser de tout son poids en faveur d’un contenu pertinent du projet de constitution à soumettre, pour le respect des conclusions des Assises nationales et des travaux de la CNRI". 

YOONU ASKAN WI et PASTEF se sont ainsi accordés sur "l’importance de la participation des patriotes sénégalais aux prochaines élections législatives et présidentielle, en tant qu’étape du combat salvateur contre le système néocolonial-capitaliste dominant. Les deux délégations de YOONU ASKAN WI et de PASTEF ont exprimé leur forte volonté d’être ensemble sur des bases claires et dans l’intérêt supérieur du peuple sénégalais. Compte tenu de tout ce qui précède, les deux organisations ont retenu de se retrouver régulièrement pour agir ensemble aux côtés du peuple en lutte, prendre des initiatives et approfondir les échanges et la réflexion sur des thématiques communes, afin de bâtir sur des bases solides l’unité de nos deux organisations et l’unification des patriotes du Sénégal".


Mercredi 9 Décembre 2015 - 10:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter