Le Soudan du Sud menacé par l'insécurité alimentaire

Deux Sud-Soudanais sur cinq sont menacés de famine d'ici les trois prochains mois. C'est la terrible prédiction du PAM, le Programme alimentaire mondial qui rappelle que ces gens ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence. La guerre civile qui ravage le Soudan du Sud depuis un an et demi, couplée à une difficile période de soudure, fait redouter une catastrophe sanitaire.



Un camion du PAM sur le site de la mission de l'ONU au Soudan du Sud, en juin 2014. AFP PHOTO / CHARLES LOMODONG
Un camion du PAM sur le site de la mission de l'ONU au Soudan du Sud, en juin 2014. AFP PHOTO / CHARLES LOMODONG

Au terme d'une analyse qu'il vient de publier, le PAM n'exclut pas un risque de famine dans le courant de l'année dans certaines zones du Soudan du Sud. Depuis la fin 2013, les combats ont poussé les populations à fuir et les ont donc empêchés de cultiver les champs.

Trois Etats particulièrement frappés par la guerre font craindre le pire à l'agence onusienne: Ce sont trois Etats pétroliers : le Jonglei, le Haut-Nil et l'Etat d'Unité dans le nord-est du pays. Les derniers champs pétrolifères encore en activité dans le Haut-Nil font d'ailleurs actuellement l'objet de combats acharnés entre les belligérants. Il faut dire que l'économie sud-soudanaise, en quasi-totalité dépendante des exportations d'or noir, est à l'agonie.

La monnaie locale, la livre sud-soudanaise, s'est effondrée. Les pénuries s'aggravent et les prix s'envolent. Les Sud-Soudanais ont donc largement besoin de l'aide humanitaire pour survivre. Et pas seulement dans les trois Etats qui servent de champs de bataille aux belligérants.

Selon le Programme alimentaire mondial, 4,6 millions de personnes souffriront de la faim dans les trois prochains mois et auront besoin d'une assistance humanitaire. Le PAM qui fait face à un déficit de 230 millions de dollars rappelle qu'il a besoin de financements.


Rfi.fr

Dimanche 31 Mai 2015 - 07:43



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter