Le Stade Rennais contre-attaque pour Dembélé mais...

Alors qu'Ousmane Dembélé est au cœur de toutes les discussions, le Stade Rennais a mis les choses au point. Mieux, le club breton prépare une contre-attaque.



Tout a été dit ou presque sur Ousmane Dembélé (18 ans). Véritable révélation ces dernières semaines en Ligue 1 (12 buts et 5 passes décisives en 21 rencontres), l’attaquant du Stade Rennais affole tout son monde, et notamment les clubs étrangers, de Liverpool au Bayern Munich en passant par Leicester, Tottenham, le FC Barcelone, Manchester City et Chelsea. Pour ne rien arranger à toute cette agitation, l’existence d’une clause libératoire fixée à 5 M€ a filtré ces derniers jours. Le président du club breton René Ruello a démenti l’information dans les colonnes de Ouest-France.
« Je suis très étonné de lire dans la presse qu’il y a une clause libératoire concernant Ousmane Dembélé. À ma connaissance, il n’y en a aucune », a indiqué le patron des Rouge-et-Noir. Une thèse appuyée par le conseiller du joueur, lui aussi interrogé par le quotidien régional. « Je tiens à indiquer, fermement, qu’il n’y a rien indiquant que le joueur puisse partir comme il le souhaite », a-t-il confié. Cette mise au point effectuée, les pensionnaires du Roazhon Park entendent néanmoins se protéger des différentes sollicitations dont ils font l’objet pour leur international Espoirs tricolore (2 sélections).
Selon les informations de L’Équipe, la direction rennaise s’active pour étendre le bail de son joueur. Elle aimerait le convaincre de signer trois ans de plus (son contrat court actuellement jusqu’en juin 2018). Une manière de s’assurer une grosse indemnité de transfert. Seulement, d’après Ouest-France, le n° 23 se sentirait de plus en plus prêt à rejoindre un de ses prestigieux courtisans directement cet été, et ce, sans forcément effectuer une saison supplémentaire dans son club formateur. L’été sera chaud pour Ousmane Dembélé et le Stade Rennais...


Source: Footmercato



Mercredi 13 Avril 2016 - 08:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter