Le Synpics fustige la nomination de Bara Ndiaye à la tête de la maison de la presse et lui tourne le dos



Le Synpics fustige la nomination de Bara Ndiaye à la tête de la maison de la presse et lui tourne le dos
Bara Ndiaye sera officiellement installé administrateur de la maison de la presse cet après-midi. Ainsi, les acteurs de l'information et de la communication ont tenu à faire savoir que cette décision des autorités n'est pas acceptable.

Selon Ibrahima Khaliloulah Ndiaye, président du Syndicat des professionnels de l'information et de la communication du Sénégal (Synpics), l'histoire de la maison de la presse a été obtenue de fortes luttes par les acteurs de la presse « mais aujourd'hui ce n'est plus la maison de la presse, mais de Bara Ndiaye ou maison de Macky Sall ». Il estime que ces derniers passent outre toutes les remarques et recommandations.

Il indique par ailleurs qu'il y a eu un conseil d'administration mis en place et qui ne s'est jamais réuni. « Le gouvernement veut mettre les professionnels d'information devant le fait accompli, je le regrette sincèrement d'autant plus que nous avions dit que le fait de choisir quelqu'un qui a une coloration politique pour lui confier la direction de la maison de la presse est une aberration » indique le Sg du Synpics.
                                           
Ibrahima Khaliloulah Ndiaye a indiqué sur les ondes de Sud Fm que cette maison devrait symboliser la liberté de la presse, l'indépendance, l'autonomie des journalistes vis-à-vis des autorités publiques malheureusement telle n'as pas été la vision des autorités.

Ainsi dira-t-il « nous avons toujours dénoncé le manque de vision, le manque d'engagement et de volonté politique du président Macky Sall vis-à-vis des acteurs de la presse qu'il continue de narguer et de poser des actes qui ne peuvent que déstabiliser les relations ou les heurter d'avantage ».

Selon lui, une maison de la presse qui exclut les acteurs de la presse doit être appelée autrement. Et d'ajouter « cette décision ne nous engage pas, ne nous convient pas et nous n'allons pas accepter cette dictature des autorités ».
 


Jeudi 12 Février 2015 - 13:35




1.Posté par tomy le 12/02/2015 21:43
je ßui

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter