Le Togo opte pour une nouvelle organisation militaire territoriale

De nouvelles régions militaires et de gendarmeries sont créées, depuis vendredi 10 octobre, pour assurer plus efficacement la sécurité du territoire. Annoncée depuis juin dernier, la décision a été rendue publique jeudi soir à l’issue du Conseil des ministres.



Un véhicule de la gendarmerie togolaise lors d'une manifestation à Lomé, le 25 juillet 2013. AFP PHOTO/PIUS UTOMI EKPEI
Un véhicule de la gendarmerie togolaise lors d'une manifestation à Lomé, le 25 juillet 2013. AFP PHOTO/PIUS UTOMI EKPEI

Cette nouvelle organisation militaire territoriale au sein de laquelle, les forces armées togolaises et la gendarmerie vont rapprocher leur structure, permettra une meilleure efficacité d’action dans le domaine des renseignements et celui de la réaction rapide pour répondre aux situations d’urgence et de crise.

Ce nouveau dispositif recadre le pays en créant deux régions militaires et deux régions de gendarmerie, subdivisées chacune en cinq secteurs. Pour la gendarmerie, le commandant de chaque région dispose de son état-major et de son centre opérationnel régional, avec à sa tête un officier supérieur général secondé par un adjoint. La nouvelle organisation militaire territoriale prévoit entre autres, un aménagement de la chaîne de commandement opérationnel ainsi que des formations propices au renforcement de la sécurité à l’intérieur du territoire national et aux frontières.

C’est un dispositif qui vient à point nommé, alors que depuis deux mois, la sécurité des personnes et des biens est mise à rude épreuve, marquée par des braquages avec des armes de guerre dans la capitale. Le dernier en date a fait deux morts et un butin d’environ 3 milliards de francs CFA emporté par les malfrats.


Rfi.fr

Samedi 11 Octobre 2014 - 09:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter