Le bureau de l'UAEL s'oppose à la démission d'Aliou Sall

Le frère du président de la République devra revoir sa copie. Une rencontre d’urgence a été organisée par le bureau de l’Union des Associations des Elus Locaux (UAEL). A Aliou Sall qui a annoncé sa démission pas plus tard qu’hier, dit-il pour ne pas plomber les ailes de la structures, est ainsi invité à reculer.



Chargé de l'organisation de l'UAEL s'explique: "Nous n'acceptons pas cette décision. Il a été peut-être touché dans son amour propre parce qu'on ne peut pas toujours accepter d'être jeté à la vindicte populaire sur des questions qui ne sont pas connues. Présenter l'UAEL comme une fonction supplémentaire, ce n'est pas connaître la structure. Nous avons vu des gens faire des déclarations alors qu'ils ne peuvent pas être président. Ils sont justes des conseillers départementaux". 


"On n'est pas en train de parler d'un poste rénuméré avec des avantages, il n'y en a aucun rattaché à ce poste", marque Aliou Ndoye qui est d'avis qu'"on est en train de faire un mauvais procès à Aliou Sall". Ainsi pour justifier l'élection de ce dernier à la tête de l'UAEL, le maire de Dakar-Plateau cite les textes de leur organisation. "L'UAEL est une union d'associations, ces membres sont issus de deux associations d'élus locaux qui existent au Sénégal: l'Association des Maires du Sénégal (AMS) et l'Association des Départements du Sénégal. Ne peuvent présider au destinées de l'UAEL que les présidents de ces deux organes. 


Ce qui a été fait dimanche n'est que l'exécution parfaite des dispositions des textes qui régissent l'UAEL", développe-t-il dans "l'Observateur". 


Mercredi 13 Mai 2015 - 09:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter