Le candidat Ouattara divise le PDCI

En Côte d'Ivoire, les tensions perdurent au sein du plus vieux parti politique, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) au sujet du soutien de la candidature d'Allassane Ouattara dès le premier tour des présidentielles.



Charles Konan Banny en 2012 alors qu'il était président de la Commission nationale dialogue vérité et réconcilation.
Charles Konan Banny en 2012 alors qu'il était président de la Commission nationale dialogue vérité et réconcilation.

Un soutien voulu par le président du parti, Henri Konan Bedie mais boycotté par 4 cadres à 48 heures d'un congrès extraordinaire du PDCI.

L'ancien premier ministre, Charles Konan Banny, l'ex-ministre des affaires étrangères Essy Amara, le député Bertin Konan Kouadio et l'ancien Vice-Président de l'Assemblée nationale, Jérôme Kablan Brou ont tenu une conférence de presse.

C'est la première fois qu'ils s'exprimaient ensemble, ils rêvent tous de pouvoir représenter leur parti à l'élection présidentielle de cette année.

Dans l'appel de Daoukro, le président du PDCI, l'ancien président Henri Konan Bédié a donné sa position qui consiste à soutenir le président Ouattara.

D'après les quatre hauts cadres du PDCI, l'appel en question est un diktat révoltant et inacceptable.

Ils se présentent comme les défenseurs des résolutions du 12e congrès du parti qui avait décidé que celui-ci aurait son candidat.

Ils ont annoncé qu'ils ne participeront pas samedi au prochain congrès qui doit avaliser l'appel de Daoukro et qu'ils organiseront une convention dans laquelle les membres du PDCI-RDA (Parti démocratique de Côte d'Ivoire-Rassemblement démocratique africain) pourront choisir leur candidat à la présidentielle. Ils estiment qu'ils sont soutenus par 80% de leurs camarades.


BBC Afrique

Vendredi 27 Février 2015 - 08:33



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter