Le chef d'Aqmi félicite les jihadistes syriens dans un message Twitter

Les communiqués de chef suprême d'al-Qaïda au Maghreb islamique sont rares. Le dernier remontait à décembre 2012. Jeudi 9 avril, Abdelmalek Droukdel a diffusé un message audio sur internet. Dans ce message, ni l'Algérie, où il est caché depuis plus de dix ans, ni le Sahel ne sont mentionnés. L'émir d'Aqmi se félicite des dernières victoires d'al-Qaïda en Syrie.



Abdelmalek Droukdel, chef d'Aqmi, sur l'écran d'un groupe de surveillance américain de terrorisme à Paris, en 2010. AFP/THOMAS COEX
Abdelmalek Droukdel, chef d'Aqmi, sur l'écran d'un groupe de surveillance américain de terrorisme à Paris, en 2010. AFP/THOMAS COEX

Toujours caché dans les montagnes kabyles, Abdelmalek Droukdel  sort d'un silence de plus de deux ans pour parler de Syrie. Dans son message audio diffusé sur Twitter, l'émir numéro un d'Aqmi félicite pour leurs récentes victoires Abou Mohamed al-Joulani, le chef du Front al-Nosra, et la toute nouvelle coalition de rebelles syriens baptisée Jaysh al-Fath, dont la branche syrienne d'al-Qaïda fait partie. Le 28 mars dernier, après moins d'une semaine de combats, cette coalition prenait à l'armée de Bachar el-Assad la ville syrienne d'Idlib, une capitale provinciale. Droukdel salue cette victoire, résultat d'une union enfin trouvée entre des brigades qui se sont parfois combattues dans le passé.

Ni l'Algérie, ni le Sahel, ni le groupe Etat islamique concurrent d'al-Qaïda ne sont cités. Mais le message du chef d'Aqmi semble destiné aux groupes jihadistes actifs dans sa région : l'été dernier, une cinquantaine de ses combattants ont fait défection pour lancer la branche algérienne de l’organisation EI, responsable de l'assassinat du Français Hervé Gourdel.

En Libye, le groupe Etat islamique est de plus en plus actif et plus au sud du Sahel, le groupe al-Mourabitoun de Mokhtar Belmokhtar échappe à son leadership alors qu'Aqmi sort très affaibli des assauts de l'armée française. Abedelmalek Droukdel incite donc les jihadistes maghrébins et sahéliens à prendre exemple sur les rebelles syriens d'Idlib et à s'unir sous la bannière d'al-Qaïda.


Rfi.fr

Vendredi 10 Avril 2015 - 09:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter