Le chef de l’Etat renonce à prêter la Résidence de Paris à Wade : Macky échaudé par le pillage du palais

Le président de la République Macky Sall, a renoncé à prêter la Résidence du Sénégal à Paris à son prédécesseur, après lui avoir donné son «accord de principe». La disparition d’objets de valeur, de véhicules du parc automobile et du matériel audiovisuel du Palais est passée par là. Le nouveau chef de l’Etat redoute que le couple Wade «dégarnisse» la Résidence de Paris.



Le chef de l’Etat renonce à prêter la Résidence de Paris à Wade : Macky échaudé par le pillage du palais
Abdoulaye Wade a du mal à ranger sa veste de président de la République dans ses armoires. La sollicitation- acceptée, puis, annulée- de l’avion de commandement, la Pointe Sarène à son successeur au Palais, n’est que l’ombre d’une envie de vivre encore les délices du pouvoir. Le Qu­o­tidien a appris, de sources concordantes, qu’en plus, donc, de l’avion présidentiel à bord duquel il voulait effectuer son périple dans les pays du Golfe, il avait demandé à son tombeur du 25 mars de lui prêter la résidence présidentielle du Sénégal à Paris, aux 16 arrondissements, plus précisément à la rue Vineuse.  Le Président Wade souhaitait faire une escale dans la capitale française, avant de s’envoler pour Bahreïn, Arabie Saoudite et Qatar. Cette requête aussi avait trouvé un «accord de principe» du Président Sall, comme c’est le cas pour l’avion présidentiel.

Des sources proches du nouveau pouvoir confirment l’information, mais confient que le Président Sall a finalement renoncé à prêter la résidence de Paris à son prédécesseur. Ce, après s’être rendu compte de l’am­pleur de la disparition des objets de valeur qui tapissaient les murs du Palais, du parc automobile, du matériel audiovisuel, etc.

«Le Pré­si­dent est outré par le comportement de l’équipe sortante par rapport à son déménagement. Il a renoncé à cette faveur qu’il voulait accordée à Me Wade craignant que là-bas aussi (à la résidence du Sénégal) le couple présidentiel fasse disparaître des objets de valeur», regrette-t-on dans l’entourage présidentiel.

Au Palais, on justifie ces craintes par le fait que la décoration de la Résidence de Paris a été refaite par l’épouse du Pré­si­dent, Mme Vi­via­ne Wade qui, d’ail­leurs «est très attachée» à ce «pa­lais» dans le pays de Marianne. En effet, nos interlocuteurs renseignent qu’elle a fait un «investissement artistique énorme pour lustrer cette résidence avec des objets d’art de valeur». Dans les couloirs du Pa­lais Léopold Sedar Sen­ghor, on s’émeut encore du pillage des moquettes, des caméras, des meubles. 

Source Le Quotidien 



Mercredi 11 Avril 2012 - 13:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter