Le cinéaste franco-ivoirien Sidiki Bakaba convoqué par la justice française

L'artiste, acteur, metteur en scène et réalisateur franco-ivoirien Sidiki Bakaba est convoqué - à la demande des autorités judiciaires ivoiriennes - en vue d'une mise en examen au Tribunal de grande instance de Paris le 6 juillet prochain, et ce dans le cadre d'une information ouverte.



Meurtre, menaces de mort, complicités de violences, voie de fait, atteinte à la liberté individuelle... Des faits commis, dit la convocation, lors de la crise de 2011. Les charges contenues dans l'information judiciaire ouverte sont lourdes, très lourdes.

Dans une lettre adressée à Jean-Marc Ayrault, le ministre français des Affaires étrangères, Sidiki Bakaba affirme que son « tort a été de prendre sa caméra pour témoigner ». Rien d'autre. Alors, pourquoi cette possible mise en examen en France ? Il ne comprend pas.
 
« Je suis étonné de voir tant de charges, confie l'artiste. Mais je me dis, comme les pro-Gbagbo sont en ce moment jugés partout avec les mêmes chefs d’accusation, j’ai bien peur qu’on me mette là-dedans. Je ne suis pas politique. Si avec une caméra on devient une arme de destruction massive, je ne comprends pas. »


Source: Rfi.fr


Mercredi 8 Juin 2016 - 07:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter