Le clash PS/APR évité de peu, les verts ont failli ignorer le vote du projet de loi



Le clash PS/APR évité de peu, les verts ont failli ignorer le vote du projet de loi

Il s’en est fallu de peu pour qu’on assiste au clash entre le Parti socialiste (PS) et l’Alliance pour le République (APR). Lors du vote du projet de loi portant sur le code des collectivités locales, il a fallu des tractations pour convaincre les verts de Colobane à voter les textes. En effet, le PS avait décidé dans sont ensemble de ne pas voter la loi. Sentant le coup venir, Me Oumar Youm, le ministre des Collectivités locales et de la Décentralisation, épaulé par les députés de l’Alliance des Forces du Progrès (AFP) et de l’APR a tenu des concertations avant le début de la plénière. « Effectivement, nous nous sommes concertés avant de voter le projet », une source du quotidien l’AS qui a assisté aux discussions.

Au début, le PS n’était pas pour l’adoption de ce projet de loi « parce que nous avons constaté que les préoccupations des socialistes ne sont pas prises en compte par le nouveau code général des collectivités locales. Le ministre affirme que la ville de Dakar ne sera pas dépouillée, mais le document que nous avons parcouru soutient le contraire. Ce sont plutôt les communes qui sont renforcées », soutient-on dans les colonnes du journal "l'observateur" où, Barthélemy Dias, maire de Sacré-Cœur/Mermoz, souligne:

"Le PS pensait que le document allait être examiné au mois de janvier. Quand, on nous a informés que c’est le jour même, nous nous sommes retirés pour nous concerter. Nous voulions voir ce qu’il y avait dans le document. Les préoccupations du PS ont été prises en compte. La ville de Dakar n’a pas été déshabillée au profit des communes comme le pensent certains, dit le responsables des jeunesses socialistes selon qui, « c’est un nouveau code gagnant-gagnant. A l’unanimité, les gens s’accordent sur le fait que les régions telles qu’elles existaient n’étaient pas des meilleurs. Avec le nouveau code, il y a des communes d’arrondissement qui se retrouvent avec les doubles ou le triple de leur budget"
 


Samedi 21 Décembre 2013 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter