Le classement des 10 meilleurs joueurs africains de 2013

Sur la planète football, 2013 a été particulièrement riche en performances, notamment grâce aux joueurs africains qui brillent de plus en plus dans leurs clubs européens. Quels sont les footballeurs originaires du continent qui ont le plus marqué l'année écoulée ? "Jeune Afrique" a élaboré son top 10 !



1. Yaya Touré (Côte d’Ivoire/Manchester City)
Cela n’a rien de très original de désigner le milieu de terrain des Citizens meilleur joueur africain de l’année. La BBC l’a fait, et l’Ivoirien a même été nominé pour le Ballon d’Or. Certes, Yaya Touré (30 ans) n’a rien gagné en 2013, mais son influence dans le jeu de se son club et de la sélection ivoirienne, qu’il a largement aidée à se qualifier pour la Coupe du monde, est immense. Il est aujourd’hui, avec un salaire annuel de 13,1 millions d’euros, l'un des joueurs les mieux payés au monde.

2. Vincent Enyeama (Nigeria/Lille)
Les gardiens sont souvent oubliés au moment des récompenses de fin d’année. Pourtant, il nous a semblé logique de faire d’Enyeama le dauphin de Yaya Touré. Le Nigérian a très largement contribué à la victoire de sa sélection à la CAN 2013. Il est aussi un des hommes forts de Lille, candidat au titre de champion de France, qu’il a retrouvé l’été dernier après un prêt au Maccabi Tel-Aviv en Israël, pays où il a débuté sa carrière européenne en 2005.
 
3. Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Borussia Diortmund)
Comme Yaya Touré, Aubameyang n’a remporté aucun trophée en 2013. Mais il a terminé la saison 2012-2013 à Saint-Étienne avec 19 buts inscrits et huit passes décisives, une efficacité qui lui a permis d’attirer l’attention de clubs plus huppés. L’attaquant gabonais a intelligemment choisi le Borussia Dortmund, une équipe portée sur le football offensif. Et depuis qu’il a rejoint l’Allemagne, Aubameyang continue de marquer (neuf buts en Bundesliga, un en Ligue des champions).
 
4. Jonathan Pitroipa (Burkina Faso/Rennes)
Soyons francs, le Burkinabé doit davantage sa quatrième place à ses six premiers mois de l’année 2013 qu’aux autres. Étincelant lors de la CAN 2013 avec les Étalons, qu’il a propulsés en finale face au Nigeria (0-1), il n’a pas vraiment confirmé par la suite avec Rennes, avec qui il n’a marqué qu’un but en 2013. Souvent brillant avec sa sélection, Pitroipa (27 ans) est en revanche considéré comme un intermittent du spectacle en Ligue 1…
5. John Obi Mikel (Nigeria/Chelsea)
Comme Enyeama et quelques autres, Obi Mikel (26 ans) a porté le Nigeria au sacre continental en février 2013. Il disputera par ailleurs en juin prochain sa première Coupe du monde, puisqu’une blessure l’avait obligé à déclarer forfait en 2010. Le milieu de terrain des Blues, que Jose Mourinho apprécie, est devenu au fil des années un des cadres du club londonien, qu’il a rejoint en 2006.
6. Emmanuel Emenike (Nigeria/Fenerbahce Istanbul)
Avec quatre buts, il a terminé meilleur buteur de la CAN 2013, en compagnie du Ghanéen Wakaso. Emenike (26 ans) a également inscrit trois buts lors des qualifications pour la Coupe du monde 2013. Mais après la CAN, il avait été écarté de la sélection pour avoir critiqué le sélectionneur Stephen Keshi et la fédération nigériane. Depuis qu’il a retrouvé le Fenerbahce en août dernier, après un passage au Spartak Moscou (Russie), l’attaquant nigérian continue de surfer sur cette efficacité.
7. Mohamed Aboutrika (Égypte/Al-Ahly Le Caire)
Sa carte de visite impressionnante s’est enrichie d’une cinquième victoire en Ligue des champions. Ce fidèle serviteur d’Al-Ahly s’est même autorisé une pige à Baniyas (Émirats arabes unis), le temps de remporter une Coupe du Golfe des clubs champions. Mais Aboutrika (35 ans) entrera dans le club des grands joueurs à ne jamais avoir disputé une Coupe du monde, puisque les Pharaons ont volé en éclats face au Ghana (1-6, 2-1) lors du barrage qualificatif…
8. Salomon Kalou (Côte d’Ivoire/Lille)
Lui non plus n’a rien gagné en 2013. Mais Salomon Kalou (28 ans) a beaucoup marqué, et souvent des buts importants. Comme les deux inscrits face au Sénégal lors du barrage qualificatif pour la Coupe du monde 2014 (3-1, 1-1). Efficace en sélection, Kalou l’est aussi avec Lille (18 buts en Ligue 1, un en Coupe de France), un club qu’il avait rejoint en juillet 2012 en provenance de Chelsea. Ses premiers mois difficiles en France sont derrière lui…
9. Asamoah Gyan (Ghana/Al-Aïn FC)
Ce ne sont pas les buts qu’il empile consciencieusement dans le faiblard championnat des Émirats arabes unis qui font de lui le neuvième meilleur joueur africain du classement, du moins de notre point de vue. Mais plutôt ceux, nombreux, qu’il a inscrits en 2013 lors des qualifications pour la Coupe du Monde 2014 (six). Et au Brésil, Gyan (28 ans) sera l'un des principaux arguments offensifs du Ghana, dans un groupe particulièrement relevé (Portugal, États-Unis, Allemagne).
10. Mohamed Salah (Égypte/FC Bâle)
Le FC Bâle l’avait recruté en avril 2012 pour 2,5 millions d’euros. Un an et demi plus tard, l’attaquant formé à Arab Contractors vaut six fois plus. Mohamed Salah (21 ans), qui est devenu champion de Suisse en 2013, a tapé dans l’œil de plusieurs clubs allemands et surtout anglais, dont Liverpool. Ses buts inscrits en Ligue des Champions et avec les Pharaons (six en qualifications pour la Coupe du Monde) sont sa meilleure publicité.
 
 
 

Jeune Afrique

Mardi 7 Janvier 2014 - 12:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter